Edwin Encarnacion adore les partisans à Toronto

Malgré qu’il ait dû passer la saison 2021 sans contrat, Edwin Encarnacion compte tout de même sur un bagage considérable dans le baseball majeur. En 16 ans de carrière, ce frappeur en puissance a revêtu l’uniforme de six formations différentes.

Lors de huit de ces 16 années, ce sont les Blue Jays qu’il représentait. Favori de la foule, c’est à Toronto qu’il a connu les meilleures campagnes de sa carrière – et qu’il a récolté ses trois apparitions au Match des étoiles (2013, 2014, 2016).

Publicité

Au-delà du bon rendement, c’est également là que le Dominicain estime avoir été le mieux encouragé par les partisans.

« Dans la MLB, les Blue Jays sont ceux avec qui je me sentais le mieux. Je suis très reconnaissant pour leurs partisans. J’ai toujours reçu un bon traitement de leur part. Je vais être éternellement reconnaissant. »

– Edwin Encarnacion

Ayant évolué avec les Jays entre 2009 et 2016, Encarnacion a par la suite signé avec les Indians pour passer deux ans à Cleveland. S’en sont suivis de brefs séjours avec les Mariners (65 matchs), les Yankees (44 matchs) et les White Sox (44 matchs) entre 2019 et 2020.

Publicité

L’an dernier, cependant, sa fiche offensive a été pitoyable. À Chicago, celui qui possède une moyenne au bâton de .260 chez les professionnels n’a frappé que pour .157. Il a bien réussi 10 circuits et produit 19 points, mais ces chiffres relèvent plus de l’anecdote que d’une réelle efficacité. C’est d’ailleurs pourquoi il a dû passer l’entièreté du calendrier 2021 sur les lignes de côté.

Malgré tout, le vétéran de 38 ans espère réintégrer le baseball majeur. C’est du moins le souhait qu’il avait exprimé en février dernier.

S’il n’y arrive pas, il y aura toujours les belles années à Toronto pour se consoler.

Image par défaut
William Thériault
William est un véritable passionné d'actualité et d'information. Rêveur se démenant au quotidien, il a le journalisme pour vocation. Le sport, c'est son amour de jeunesse.
Publications: 487