Cavan Biggio devra prouver qu’il mérite un rôle accru en 2022

À l’image de l’an dernier, Cavan Biggio a connu une saison en dessous des attentes qu’on avait placées envers lui. En fait, il n’a disputé que 79 matchs en 2021, lui qui a été aux prises avec des blessures une bonne partie de la campagne.

À sa première année dans les Majeures, soit en 2019, Biggio a très bien fait. Ce n’est pas pour rien qu’il avait terminé cinquième au titre de recrue de l’année cette année-là. Mais, comme je le disais, et vous le savez autant que moi, le principal intéressé connaît des difficultés depuis.

Publicité

Il nous pousse à nous demander quel sera le rôle qu’il occupera l’an prochain avec les Jays, s’il est en mesure de performer comme il se doit.

Si Marcus Semien venait à signer ailleurs, il pourrait possiblement regagner le deuxième coussin, là où il a commencé sa carrière dans la MLB.

Si Semien reste, les options peuvent s’agrandir puisque Biggio peut jouer un peu partout sur le terrain. On s’entend toutefois qu’il ne délogera pas un Vlad Guerrero Jr. ou un Bo Bichette et c’est là que le tout devient intéressant.

Publicité

Par contre, ce sera à lui de prouver à l’organisation qu’il mérite qu’on le place régulièrement dans l’alignement. Il a connu un bon stretch dans le AAA en fin de saison et a même connu une belle soirée face aux Orioles lorsqu’on a procédé son rappel il y a environ une semaine.

Tout dépendra aussi des moves faits par le DG de l’équipe, Ross Atkins, dans les prochains mois. Est-ce que Randal Grichuk sera de retour, lui qui touchera 10 millions $ pour les deux prochaines saisons?

Là aussi, il y a possibilité de prendre sa place si jamais Grichuk se voit être échangé dans les prochains mois.

Mais, à la fin de la journée, Biggio aura son sort entre les mains. S’il performe comme il l’a fait dans sa première année à Toronto, les entraîneurs lui feront confiance et voudront le faire jouer.

Image par défaut
Marc-Olivier Cook
Encore aux études, Marc-Olivier est un jeune homme qui est passionné par le sport depuis qu'il est tout jeune. Étudiant au collège La Cité à Ottawa, il se décrit comme étant un bon p'tit gars prêt à tout pour réussir.
Publications: 603