Analyse : Dodgers contre Giants

S’il y a une série que toute la planète baseball souhaitait, c’est bien celle qui mettra aux prises les Dodgers de Los Angeles et les Giants de San Francisco, les deux meilleures formations de la MLB en saison régulière. On pourrait même considérer ce duel comme la finale avant la finale, puisque les deux équipes de la Californie ont cumulé 213 victoires en 2021.

Durant la présente campagne, les Giants ont remporté la série 10 des 19 rencontres et les Dodgers ont surclassé les Giants 80-79 au chapitre des points dans ces matchs. Personne ne semble avoir un avantage marqué.

Ce sera la première fois que les rivaux se rencontrent en éliminatoires. En 1951 et 1962, les deux clubs se sont affrontés dans un bris d’égalité au meilleur de trois matchs.

Publicité

Sans plus tarder, voici une analyse des forces en présence pour cette série.

Partants

Walker Buehler devrait obtiendra le départ dans le match numéro un. Il sera suivi par Julio Urias et Max Scherzer, puisque Clayton Kershaw est tenu à l’écart du jeu. Dans le cas de Buehler, il a remporté 16 matchs en 33 départs, dont trois contre contre San Francisco cette année.

Chez les Géants, Logan Webb amorcera la série, lui qui a été fantastique lors de la dernière journée de la saison régulière alors que les Giants devaient demeurer devant les Dodgers au classement et éviter un match de bris d’égalité. Kevin Gausman prendra la butte le lendemain, fort de sa moyenne de points mérités de 2,81 en 33 départs et 192 manches de travail.

Les deux formations ont terminé aux deux premiers rangs de tout le baseball majeur quant à la moyenne de points mérités (Dodgers : 3.01, Giants : 3.24). Un classique en vue!

  • Avantage : Dodgers

Enclos de relève

L’enclos de relève des Giants est impressionnant avec cinq releveurs ayant lancé dans au moins 57 matchs et affichant des moyennes de points mérités inférieures à 3.00. San Francisco possède probablement le plus de profondeur en relève, avec de multiples options autant du côté gauche que du côté doit.

Les Dodgers ne sont pas en reste, avec un enclos très profond également. Blake Treinen et Kenley Jansen forment l’une des meilleures combinaisons, sans parler de Brusdar Graterol et Joe Kelly qui peuvent éteindre les feux à tout moment.

  • Avantage : Giants

Alignement partant

Les Giants ont établi un record de franchise avec 241 longues balles, le deuxième plus grand total dans les ligues majeures derrière Toronto (262). L’attaque devra se déployer sans les services de Brandon Belt, lui qui a subi une fracture du pouce gauche la semaine dernière, une lourde perte. Cependant, San Francisco ne repose pas seulement sur un joueur puisque l’alignement compte 10 joueurs ayant canonné 12 circuits ou plus. Les Giants pointent au premier rang de la MLB pour les équipes qui s’élancent le moins sur des tirs à l’extérieur de la zone des prises.

Publicité

Les Dodgers sont deuxième au même chapitre et peuvent obtenir de la puissance des tous les rangs dans l’alignement des frappeurs, comme nous l’a démontré Chris Taylor mercredi soir. Cody Bellinger semble avoir fait le vide de sa saison atroce et s’il est dans un bon état d’esprit, pourrait causer sa part de dommages. Cependant, les deux Turner, Mookie Betts et Corey Seager devront demeurer les meneurs offensifs.

  • Avantage : Giants

Profondeur sur le banc

Les Dodgers aussi pourraient avoir une pièce manquant dans leur alignement pour cette série, puisque le coude de Max Muncy est amoché. Qu’à cela ne tienne, Los Angeles ne manque pas de profondeur, comme en témoigne la présence d’Albert Pujols, Austin Barnes Gavin Lux, Taylor et Matt Beaty dans l’abri.

Même son de cloche chez les Giants, eux qui chaque fois qu’ils font entrer un joueur du banc, semble y trouver l’étincelle recherchée. Les Wilmer Flores, LaMonte Wade Jr. et Donovan Solano, entre autres, n’y sont pas étranger. Gabe Kapler a eu la main heureuse durant toute la saison 2021 dans ce domaine.

  • Avantage : Dodgers

Gérants

Parlant de Gabe Kapler, il a effectué un travail remarquable tout au long de la saison régulière, amenant une formation qu’on attendait au meilleur dossier de la MLB. Il a su manier son enclos de relève de main maître, se basant la plupart du temps sur les statistiques avancées. Ce dernier a joué 12 saisons dans les ligues majeures et, dont la saison 2004 alors qu’il était réserviste avec les Red Sox de Boston, aux côtés de Dave Roberts, son vis-à-vis pour la Série de division.

Roberts, quant à lui, a essuyé quelques critiques au cours des dernières campagnes, surtout en raison de décisions douteuses. C’aurait pu être le cas dans le match suicide de mercredi, mais son choix de retirer Scherzer plus tôt que prévu était le bon choix. Il devra continuer dans cette veine, car le gérant n’aura pas droit à l’erreur face aux Giants.

  • Avantage : Giants

Impondérables

Le jeu d’échec qui s’amorcera ce soir entre les deux gérants en sera un des Majeures (c’est le cas de le dire). La gestion des partants, des releveurs, des joueurs qui sortent du banc, sera au cœur du duel, et chaque petite erreur risque de coûter très cher.

Los Angeles a clairement l’avantage de l’expérience en séries éliminatoires. Cependant, les Giants ont prouvé tout au long de la saison 2021 qu’ils pouvaient faire face à la musique et supporter la pression de demeurer aux commandes de la division Ouest de la Ligue nationale.

Les Dodgers voudront faire payer les Giants pour leur titre de section, tout en tentant de répéter leurs exploits de l’an dernier. À l’inverse, San Francisco voudra confirmer que sa présence en tête n’était pas un feu de paille. La rivalité sera à son paroxysme.

Du bonbon!

Image par défaut
Sébastien Berrouard
Passionné de Baseball depuis ses neuf ans, soit depuis plus de 20 ans, il aime tout ce qui se rattache au plus grand passe-temps des américains. C'est donc avec grand plaisir qu'il analyse les faits et gestes des acteurs de la MLB.
Publications: 612