Aaron Judge veut être un membre des Yankees pour la vie

Dans l’ère moderne du sport, rare sont les fois où les joueurs veulent rester avec la même équipe pour toute leur carrière. Dans un monde où l’argent est plus important que la fidélité, les joueurs quittent leur équipe pour le chèque (dans beaucoup de cas).

Pourtant, Aaron Judge, lui, veut rester chez les Yankees pour la vie. Il dit ça, mais si une équipe lui offre plus d’argent, changerait-il d’avis?

Publicité

À la suite d’un dur revers aux mains des Red Sox lors du match suicide d’hier soir, Aaron Judge ne veut pas jouer pour une autre formation que les Yankees dans sa carrière.

Je veux être un membre des Yankees pour la vie. Je veux porter les rayures pour le reste de ma carrière. On ne sait jamais ce que l’avenir nous réserve. Quoi qu’il arrive du revers de la médaille, avec les contrats et les échanges qui sont hors de mon contrôle.

Aaron Judge

En vue de la prochaine saison, il n’a pas de contrat en poche. Par contre, il est éligible à l’arbitrage. Il ne devient pas libre comme l’air avant la fin de la prochaine saison. D’ici là, les Yankees et le joueur auront probablement débuté leurs démarches pour prolonger le contrat de Judge.

Avec ce qu’il vient de dire, va-t-il accepter moins d’argent pour rester dans le Bronx? Ce n’est pas l’argent qui manque là-bas, mais si l’équipe veut éviter de payer la taxe de luxe, c’est une idée.

Publicité

Il s’agira d’un entre-saison très important pour son avenir avec les Yankees.

C’est un honneur incroyable. Il n’y a pas de meilleur endroit pour jouer. J’ai fait beaucoup de sacrifices pour l’équipe et ils ont fait des sacrifices en me donnant cette chance. Je veux la (Série mondiale) ramener à la maison ici. On ne sait jamais ce que l’avenir nous réserve ici. Nous verrons ce qui se passera.

Aaron Judge

Le vétéran ne peut pas se blâmer pour l’élimination des siens. Il a tout donné et a été le meilleur joueur de l’équipe toute la saison.

Notons que Brett Gardner veut aussi demeurer à New York.

Image par défaut
Raphael Simard
Publications: 400