Shohei Ohtani pourrait-il aller voir ailleurs?

C’est indéniable : depuis son arrivée dans les ligues majeures en 2018, Shohei Ohtani a été l’un des joueurs les plus sensationnels du baseball. Les Angels peuvent s’estimer chanceux qui les aille choisis. Seul petit hic : les réussites individuelles du Japonais sont loin de se traduire en succès collectif.

Face à cette situation, une certaine réflexion va de soi. Ne songe-t-il pas à quitter Los Angeles, considérant que la formation n’est pas assez solide pour le supporter?

Publicité

Sans l’avoir explicitement exprimé, Ohtani a laissé entendre aux médias californiens qu’il était possible de ne pas demeurer avec les Angels à long terme.

« J’aime vraiment l’équipe. J’adore les partisans. Mais au-dessus de ça, je veux gagner. Je vais m’en tenir à ça. »

– Shohei Ohtani

Il aime l’endroit, les gens et l’atmosphère, donc. Rassurant à court terme, disons. Mais c’est la portion de son discours où il priorise les victoires qui pourrait le pousser à quitter son organisation actuelle.

Publicité

Le fait est que les Angels peinent à récolter des gains. Leurs résultats depuis 2018 (donc l’arrivée d’Ohtani) parlent d’eux-mêmes. Et c’est sans compter que leur dernière apparition en séries éliminatoires remonte à 2014.

passionmlb.com-2021-09-27_00-15-04_369710

Ayant l’opportunité de devenir joueur autonome dans deux ans seulement, celui qui pourrait très bien gagner le MVP dans l’Américaine cette saison n’a pas encore discuté d’une prolongation de contrat avec l’état-major de son club.

Pour le moment, c’est normal. Mais les Angels ne devraient pas tarder à s’occuper du dossier s’ils souhaitent ne pas l’échapper.

10e Manche
  • Ce n’est pas peu dire, Alek.
  • L’état de Lourdes Gurriel Jr. est toujours incertain.
  • D’énormes statistiques à domicile pour Ohtani au monticule.
Image par défaut
William Thériault
William est un véritable passionné d'actualité et d'information. Rêveur se démenant au quotidien, il a le journalisme pour vocation. Le sport, c'est son amour de jeunesse.
Publications: 487