Les déboires des Yankees contre les Orioles se poursuivent

Sans parler de bête noire, les Yankees éprouvent tout de même beaucoup de difficultés face aux Orioles. Beaucoup trop pour une équipe qui aspire aux grands honneurs. Le manque de motivation semble être en cause.

Hier, les Bombardiers du Bronx avaient clairement de l’eau dans leurs canons. Ils ont été incapables d’obtenir le moindre coup sûr pendant les six premières manches face au partant recrue Chris Ellis et au releveur Tanner Scott. On ne parle pas de candidats au Cy Young ici.

Publicité

En septième, Gleyber Torres a frappé un coup sûr à l’avant-champ. Par la suite, Joey Gallo est sorti d’une vilaine séquence de 0 en 17, avec un circuit qui créait l’égalité. C’était avant de voir Aroldis Chapman s’effondrer encore une fois en neuvième pour donner la victoire aux O’s.

Cette défaite a porté la fiche de New York à 9-6 contre Baltimore cette année. Contre le meneur de division, ce serait respectable, mais contre une équipe de 42 victoires, ce n’est pas terrible. En comparaison, dans leurs confrontations avec les Orioles, les Rays ont un dossier de 18 gains contre un seul revers.

Publicité

On comprend bien pourquoi ils ont une avance de 7,5 matchs sur les Yankees au classement. Il y a des matchs que tu te dois de gagner pour être dans la course. À ce chapitre, les Rays sont champions.

Au baseball majeur, aucune victoire n’est garantie, mais lorsqu’une équipe voit les Orioles se pointer sur leur calendrier, les chances sont bonnes. Le manque d’adversité semble puiser dans la banque d’intensité des joueurs des Yankees. Ils devront se motiver en regardant l’ensemble du tableau, sinon ils risquent d’être hors du portrait avant longtemps.

Image par défaut
Jean-François Rivard
Publications: 114