Les 12 travaux des Blue Jays en vue de la saison 2022

Est-ce que les Blue Jays participeront aux séries en 2021? On ne sait pas. Il reste encore du gros baseball à jouer au cours du prochain mois, ce qui changera tout le portrait.

Mais on a quand même le droit de se transposer en 2022 quand même. En vue de cette saison-là, les Jays ont plusieurs questions auxquelles ils devront trouver réponse.

J’ai donc choisi de dresser les 12 travaux des Blue Jays en vue de la prochaine saison morte – à l’image de ce que mon collègue Sébastien Berrouard avait fait pour les Yankees l’an dernier.

Allons-y.

Publicité
1. Améliorer l’enclos

Pas de surprise ici : les Blue Jays doivent absolument aller chercher de l’aide en relève. Le club a énormément de sabotages, l’enclos échappe des avances comme personne (premier rang de la ligue à ce chapitre pour l’enclos), les gars se blessent et n’arrivent pas à lancer au niveau des Majeures.

Ça fait des mois que l’enclos a besoin d’aide. La saison morte sera le bon moment pour aller se chercher un releveur capable de lancer des manches.

La perte de Kirby Yates n’a pas aidé. Même chose pour Julian Merryweather… mais c’est le lot de toutes les équipes du baseball majeur. Il faut de la profondeur et non pas forcément un closer, ce dont les Jays ont en Jordan Romano.

Et parce que c’est très important, je passe directement au point #3. Le #2, c’est aussi d’améliorer l’enclos. Pas le choix.

3. Signer ou remplacer adéquatement Robbie Ray

Depuis le début de la saison, Robbie Ray est une force tranquille pour les Blue Jays. Il va recevoir des votes pour le Cy Young en fin de campagne et ce sera mérité.

Récemment, il est devenu le meilleur joueur de l’histoire au niveau des retraits par neuf manches chez les joueurs avec au moins 1000 K. Rien de moins.

Avec Hyun-Jin Ryu, Jose Berrios et Alek Manoah, le top-4 des Jays est bon. C’est pourquoi Robbie Ray doit rester, question de continuer d’enlever de la pression sur un enclos qui, comme on le sait, en arrache.

Et si les Jays ne peuvent pas le garder, aller chercher un lanceur capable de donner un rendement similaire est un must. Des standards ont été établie et ils doivent maintenant être maintenus.

4. Conserver les services de Marcus Semien

Marcus Semien a signé pour un an afin d’épauler les jeunes et d’aider avec sa présence de vétéran en vue de la longue saison. Résultat? Il est devenu indispensable.

Sans lui, les Jays ne sot pas aussi bons. Sans lui, Bo Bichette ne progresse pas autant défensivement. Sans lui, les Jays se cherchent un premier frappeur quand George Springer se blesse.

À la base, je pensais qu’avec les jeunes qui poussaient, Semien ne voudrait pas signer à long terme. Mais sans Austin Martin, la donne vient peut-être de changer.

On sait que les Jays veulent dépenser beaucoup (encore) sur les joueurs autonomes. J’aimerais mieux ne voir aucune grosse prise, mais que Robbie Ray et Marcus Semien demeurent en place.

5. Prolonger le contrat de Jose Berrios

Jose Berrios est arrivé à Toronto avec une année de contrôle en 2022. Mais est-ce que le club, qui a finalement une bonne rotation, peut se permettre de risquer de le voir vouloir partir?

Publicité

Non. Il faut le prolonger dès maintenant pour avoir un top-4 fiable.

6. Stabiliser la position de troisième but

On parle ici de la position (excluant le monticule) avec le plus d’incertitudes. Elle est destinée à être laissée aux jeunes, mais est-ce qu’il ne vaudrait pas mieux avoir plus de stabilité et forcer les jeunes à mériter leur place au soleil?

Un vétéran à court terme, c’est sans doute optimal.

7. Améliorer le jeu défensif du club

C’est bien beau marquer, mais le problème des Jays a toujours été les points accordés. Ça passe par le monticule, mais aussi par le jeu défensif.

Pour ça, les Blue Jays devront améliorer leur côté gauche (plus de stabilité pour Bo Bichette, un bon joueur de troisième but et un champ gauche qui donne son 100 %). Après tout, à droite, ça va assez bien.

8. Avoir un bon cinquième partant

Avec Steven Matz qui sera agent libre et Ross Stripling (encore un an de contrôle) qui a eu des hauts et des bas, notamment en raison des blessures, on ne sait pas si on peut compter sur ces gars-là à titre de cinquième partant du club.

Qui voulez-vous voir? Un des deux? Un jeune espoir? Un agent libre?

9. Amener plus de frappeurs gauchers dans l’alignement

La production du côté gauche des Jays (au bâton) est mince. Avec Cavan Biggio qui n’a pas eu une belle saison et Rowdy Tellez qui est parti, cela a laissé Reese McGuire, Breyvic Valera (ambidextre) et Corey Dickerson comme principaux artisans de ce côté-là du marbre.

Les Yankees avaient le même problème et ils ont acquis Anthony Rizzo et Joey Gallo. Que fera Toronto?

10. Prolonger les contrats des jeunes vedettes

Teoscar Hernandez, Vladimir Guerrero Jr. et Bo Bichette sont des jeunes qui sont établis. On sait qu’ils sont des gars de la MLB et maintenant, il faut les garder à long terme.

Par le passé, les trois ont déjà fait l’objet de telles négociations, mais sans succès. Est-ce que cela fonctionnera en 2021-2022?

11. Établir un receveur d’avenir

Présentement, Reese McGuire a du temps de jeu en masse. Les Jays aiment le jeu défensif de Danny Jansen. Ils aiment ce qu’apporte Alejandro Kirk offensivement. Gabriel Moreno (AA) est le meilleur espoir du club, devant Nate Pearson.

Est-ce qu’il ne vaudrait pas mieux bâtir autour d’un gars en particulier? Mais encore là, choisir lequel est complexe.

12. Garder Nate Pearson en santé

En parlant de Pearson, justement : sa santé lui joue des tours et personne ne sait comment le garder en santé. Sans cela, il serait exactement là où est Alek Manoah.

Il devra absolument pouvoir éviter l’infirmerie pour aider les Jays, que ce soit sur le monticule (rotation ou enclos). Sa présence récurrente en 2022 aiderait et résoudrait bien des problèmes.

Image par défaut
Charles-Alexis Brisebois
Présent depuis les débuts du site, Charles est un véritable passionné de baseball. Il souhaite que les amateurs aient le réflexe de choisir Passion MLB pour s'informer et que le baseball continue de prendre de l'importance au Québec. Vous pouvez aussi l'entendre régulièrement sur les ondes du 91.9 Sports afin de discuter de l'actualité de la MLB.
Publications: 4143