La course au championnat des frappeurs s’annonce ardue dans la Nationale

À l’heure d’écrire ces lignes, seulement 13 frappeurs de la MLB cumulent une moyenne au bâton supérieure à .300.

Au terme de la saison écourtée en 2020, on pouvait y retrouver pas moins de 23 joueurs ayant une moyenne de plus de .300. Vous allez me dire que c’est peut-être un peu normal dû au fait que la campagne n’était longue que de 60 matchs et je vous l’accorde.

Publicité

Cependant, lorsqu’on regarde les chiffres de 2019 (19 joueurs avec des moyenne de plus de .300), on voit qu’il y a déjà une différence entre cette campagne-là et celle qui s’écoule devant nos yeux présentement.

Vlad Guerrero Jr. (.320), Trea Turner (.320) et Nick Castellanos (.317) sont les meneurs de la ligue à ce sujet.

Vlad pourrait remporter son premier championnat des frappeurs en carrière, lui qui devance Starling Marte par quelques points seulement (.315).

Publicité

Dans la Nationale, on doit s’attendre à ce que la course au titre soit ardue et sensationnelle du même coup. Turner est tout feu tout flamme depuis son arrivée à LA, tandis que Castellanos connaît délibérément sa meilleure saison en carrière au bâton.

D’ailleurs, ce dernier pourrait devenir le premier joueurs des Reds à remporter le championnat des frappeurs depuis Pete Rose, en 1973.

Ces faits d’armes sont toujours aussi plaisants à voir et je souhaite personnellement le titre à Nick Castellanos, un joueur assez régulier depuis son entrée dans la grande ligue en 2013.

Ce pourrait être la première fois de sa carrière qu’il termine la saison avec une moyenne en haut de la marque des .300 et c’est ce qui rend le tout encore plus spécial.

Image par défaut
Marc-Olivier Cook
Encore aux études, Marc-Olivier est un jeune homme qui est passionné par le sport depuis qu'il est tout jeune. Étudiant au collège La Cité à Ottawa, il se décrit comme étant un bon p'tit gars prêt à tout pour réussir.
Publications: 584