Javier Baez ne ferme pas la porte à un retour à New York

Ça ne fait seulement 34 matchs que Javier Baez dispute avec les Mets et il s’est déjà passé beaucoup de choses depuis son arrivée à New York.

La relation amour/haine entre lui et les partisans est vraiment spéciale et vous savez exactement pourquoi. Disons simplement que le move d’avoir fait des thumbs down à ceux-ci n’était pas le bon move et cela a fait jaser pas mal dans les dernières semaines.

Publicité

Lorsque le calendrier régulier de la MLB va se terminer, Baez devra penser à sa prochaine destination parce qu’on s’entend que les Mets ne feront pas les séries.

Reviendra-t-il à New York, si jamais l’organisation lui soumet une offre de contrat? Il a répondu à cette question hier après la rencontre des siens :

« J’ai toujours aimé New York et j’ai beaucoup de famille ici, mais je ne sais pas. On va voir », a-t-il lancé au journaliste de SNY.

Publicité

Depuis qu’il est débarqué dans la Grosse Pomme, Baez fait le travail. Il frappe pour .306, ce qui est de loin supérieur à ses chiffres du début de saison lorsqu’il évoluait à Chicago.

Il y a une grosse raison qui pourrait l’inciter à rester et cette raison s’appelle Francisco Lindor. Les deux hommes sont de très bons amis et Baez pourrait décider de s’engager à long terme avec les Mets pour pouvoir tourner des double jeux avec son chum.

Il sera intéressant de voir combien il va demander pour son prochain pacte, lui qui touche un salaire de 11,650,000 $ cette année.

Image par défaut
Marc-Olivier Cook
Encore aux études, Marc-Olivier est un jeune homme qui est passionné par le sport depuis qu'il est tout jeune. Étudiant au collège La Cité à Ottawa, il se décrit comme étant un bon p'tit gars prêt à tout pour réussir.
Publications: 616