Charlie Montoyo ne se sentait pas à domicile à Buffalo et Dunedin

La saison 2020 du baseball majeur a été un brin spéciale en raison de la pandémie de la COVID-19. beaucoup d’équipes ont été frappé de plein fouet par le virus et les Jays n’en font pas exception.

En raison des règles gouvernementales, l’équipe torontoise n’a pu disputer un seul match à son propre domicile. Les frontières n’étaient pas ouvertes au public et ne permettaient pas plus à une équipe des Majeures de les traverser pour y venir jouer au baseball.

Publicité

Les Jays ont dû trouver une solution et celle-ci s’est avérée à jouer à Buffalo, le domicile des Bisons, leur filière AAA.

Cela a été différent non seulement pour les partisans, mais pour les joueurs et l’effectif de l’équipe. Après tout, ils jouaient dans un stade que peu de joueurs connaissaient (certains avaient passé par là en début de carrière) et n’ont pu jouer devant leurs fans canadiens.

En 2021, de commencer la saison à Dunedin et à Buffalo a été le même genre d’expérience.

Une expérience qui aura été difficile aux yeux de Charlie Montoyo, qui est revenu sur cette saison lors d’un passage au podcast de Jayson Stark.

Publicité

Le gérant des Jays a confié qu’il ne sentait jamais que l’équipe « jouait vraiment à domicile » et qu’il avait l’impression qu’ils étaient toujours sur la route.

https://twitter.com/jaysonst/status/1440282456322560002

Après tout, c’est compréhensible.

Quand tu joues dans un stade qui n’est pas le tien (en le considérant comme s’il l’était) et que la majorité des matchs sont remplis par des partisans de l’autre équipe, c’est normal qu’il n’y ait pas autant d’encouragements qu’en temps normal.

Le retour à la maison fait du bien cette année, surtout depuis que les partisans sont en mesure d’aller au Rogers Center pour voir leur équipe favorite. Et ça se voit dans les performances des joueurs par les temps qui courent.

Image par défaut
Marc-Olivier Cook
Encore aux études, Marc-Olivier est un jeune homme qui est passionné par le sport depuis qu'il est tout jeune. Étudiant au collège La Cité à Ottawa, il se décrit comme étant un bon p'tit gars prêt à tout pour réussir.
Publications: 620