Billy Beane et Bob Melvin pourraient venir redresser la barque des Mets

Quand Steve Cohen a acheté les Mets, l’organisation espérait retrouver ses lettres de noblesse à la suite des nombreuses frasques sous l’administration de la famille Wilpon. La transaction pour mettre la main sur Francisco Lindor était un bon premier pas dans une saison qui se voulait un pas dans la bonne direction à New York.

Le problème, c’est que ça n’a pas été aussi simple.

Les embauches de Mickey Callaway, Jared Porter et Zack Scott se sont toutes avérées catastrophiques en bout de ligne, eux qui sont tous partis (ou suspendus) à la suite de scandales. L’équipe ne performe pas sur le terrain, et quand ils le font, ils s’en prennent à leurs partisans.

Publicité

Une autre année calme dans la Grosse Pomme, quoi.

On sent que l’organisation a besoin de sérieux. Le nom de Theo Epstein a été soulevé pour tenter d’amener une certaine crédibilité, mais voilà qu’aujourd’hui, Ken Rosenthal propose une idée plutôt intéressante : amener Billy Beane et Bob Melvin à New York.

Les Mets ont connu beaucoup d’instabilité au niveau de la direction et au poste de gérant dans les dernières années. En fait, pas moins de trois directeurs généraux ont été à la barre des Mets depuis novembre 2020 (!) et quatre gérants (dont Carlos Beltran, qui n’a jamais dirigé le moindre match) ont été en poste depuis 2017.

En amenant un duo respecté comme Beane et Melvin en ville, les Mets s’assureraient d’engager des gars qui ont fait leurs preuves et qui pourraient redresser le navire, qui pique du nez depuis un bon bout de temps.

Mais pourquoi Beane voudrait quitter Oakland pour venir à New York? En fait, il faut remonter aux années 1980 pour trouver la réponse. Beane a été un choix de première ronde des Mets en 1980, mais après quelques années décevantes dans les Majeures, il est devenu recruteur pour les A’s.

Par qui a-t-il été engagé? You know it : Sandy Alderson.

Publicité

Ce dernier, qui quittera son poste de président des opérations baseball à la fin de la saison, pourrait donc ramener son ancien protégé sous sa tutelle. Beane aurait des moyens financiers qui seraient plus élevés sous Steve Cohen, et de très loin.

Melvin n’a pas de liens très profonds avec New York, mis à part quelques séjours avec les Yankees et les Mets en tant que joueur, mais tout comme Beane, il pourrait quitter l’insécurité d’Oakland pour redresser la barque des Mets.

En laissant Beane et Melvin quitter, les A’s sauveraient du même coup des sommes colossales d’argent. Or, est-ce que Beane serait intéressé à retrouver les opérations quotidiennes qui viennent avec le poste de DG d’une équipe? Difficile à dire.

Mais il est bien sur le radar des Mets.

Mais même si Beane est un sérieux candidat pour venir à New York, il ne sera pas le seul. Si Steve Cohen aime mieux Theo Epstein et que ce dernier est intéressé à reprendre du service pour une équipe qui, avouons-le, a besoin d’un peu de magie dans les bureaux, Epstein sera le candidat choisi.

Malgré tout, il faut vraiment surveiller la possibilité de voir Billy Beane et Bob Melvin chez les Mets. Ces derniers auraient la chance d’amener deux figures respectées pour ramener un peu de crédibilité à l’organisation, ce dont elle a cruellement besoin.

Ne reste qu’à voir si les deux candidats seront intéressés, eux.

10e Manche
  • Chris Sale est de retour et Tanner Houck prend le chemin de la relève.
  • C’est l’anniversaire de Marcus Semien.
https://twitter.com/BlueJays/status/1438895887724519432
Image par défaut
Félix Forget
Publications: 294