« Bat flip » de Lourdes Gurriel Jr. : le plus mémorable depuis celui de José Bautista?

Pour ceux et celles qui ont raté le match d’hier soir entre les Jays et les A’s, vous avez manqué tout un spectacle.

En retard 2-8 en huitième manche, les Jays sont revenus dans le match pour créer l’égalité, puis en neuvième manche, ils ont remporté le match grâce à un circuit de Marcus Semien. Quoi de mieux pour mettre un point d’exclamation sur l’une des plus grosses remontées de l’histoire de l’équipe?

Publicité

Et lorsque Lourdes Gurriel Jr. a frappé son grand chelem, il y est allé d’un « bat flip » qui n’est pas passé inaperçu. C’est à se rappeler du « bat flip » de vous savez qui contre les Rangers du Texas.

Est-ce que les célébrations de Gurriel Jr. sont les plus mémorables depuis celles de Bautista?

Clairement, ce circuit est loin d’être aussi important que celui de Bautista.

Mais dans une course aux séries aussi effrénée, ce circuit était très important. On peut également se poser la question suivante : est-ce que ce circuit a sauvé la saison des Jays?

Publicité

Sans la frappe de Gurriel Jr., les Jays seraient, aujourd’hui, à cinq matchs et demi d’une place en séries. Et avec les Red Sox qui sont sur une belle séquence, les rattraper sera difficile.

La victoire d’hier soir donnera vraisemblablement des ailes à l’équipe. Elle peut espérer participer au tournoi automnal. Elle y croit plus que jamais présentement.

La série contre Oakland se poursuit cet après-midi et le momentum est du côté de la troupe de Charlie Montoyo. S’il peut balayer la série face aux A’s, Toronto aura finalement mis toutes les chances de son côté et il aura son destin entre ses mains.

Oui, obtenir la victoire d’hier est capital, oui, le « bat flip » de Gurriel Jr. était mémorable. Par contre, le travail est loin d’être terminé. Il reste 29 matchs au calendrier. Espérons que la victoire miraculeuse d’hier soir donnera une confiance inébranlable pour le reste de la course.

10e Manche
  • Jake Lamb sera sur le banc ce soir. Kirby Snead retourné à Buffalo.
Image par défaut
Raphael Simard
Publications: 374