Adam Wainwright et Yadier Molina ne veulent pas abdiquer

La légendaire batterie des Cardinals a encore frappé hier et ce, pour une 300e fois en carrière. Yadier Molina captait les offrandes d’Adam Wainwright comme au premier jour et les deux ont fait une différence dans la victoire face aux Brewers.

Molina, qui a signé un nouveau pacte d’une saison afin d’être de retour à Saint-Louis en 2022, souhaitait ardemment le retour de son éternel comparse et il se pourrait très bien que son souhait soit exhaussé.

Publicité

En effet, les Cardinals et le grand lanceur droitier tenteraient d’en venir à une nouvelle entente ayant pour effet de poursuivre cette longue collaboration au-delà de 2021.

Les deux hommes ne montrent pas de signes de ralentissement et c’est pour cette raison que l’équipe doit les réunir à nouveau. Hier, Wainwright a remporté un 14e gain cette saison tandis que Molina a frappé son neuvième coup de circuit de la saison tout en produisant quatre points dans un gain convaincant de 15-4 face aux rivaux de Milwaukee.

Malgré une saison décevante, les Cardinals resteront fidèles à une paire de leaders auprès de qui les partisans de l’équipe sont en mesure de se rallier et qui sont en mesure de montrer la voie aux jeunes joueurs qui poussent au sein de l’organisation.

À 40 ans, le numéro 50 connaît l’une de ses meilleures saisons en 16 ans de carrière. Comme le bon vin, il performe avec assurance et sa grande expérience fait qu’il survole les frappeurs adverses de belle façon.

Publicité

Si Wainwright veut revenir au Missouri l’an prochain, l’organisation des Cards et les partisans de l’équipe l’accueilleront à bras ouverts et gageons que Yadier Molina sera l’homme le plus heureux de la planète.

Saint-Louis est une ville de baseball et le fait que la concession soit si fidèle avec deux de ses piliers démontre que peu importe le rendement de l’équipe, la reconnaissance est au cœur des décisions et c’est ce qui rend cette relation si authentique et durable.

Pour le moment, les deux coéquipiers se concentrent à permettre à l’équipe de connaître une bonne fin de campagne, au grand plaisir des gens qui suivent leurs activités de près.

Image par défaut
Pascal Harvey
Passionné par le sport en général et formé en journalisme, j'affectionne particulièrement le baseball. L'éloge de la lenteur est au cœur de ma relation avec le passe-temps préféré de nos voisins du sud.
Publications: 357