Trea Turner voulait être un membre des Nationals pour la vie

Dans ce qu’il décrit avoir été « l’une des semaines les plus folles de sa vie », l’arrêt-court Trea Turner veut maintenant tourner la page sur son passage avec les Nationals et l’échange qui l’a fait passer aux Dodgers de Los Angeles. Mais pour le rapide joueur d’avant-champ, le scénario de passer sa carrière dans la capitale américaine était bien réel.

Publicité

Comme l’a noté Jesse Dougherty du Washington Post, Turner démontrait une nuance de frustration lorsqu’il est venu le temps de parler de sa fin avec les Nationals. Espérant conserver le confort et la stabilité pour sa famille, celui qui a été transigé en compagnie de Max Scherzer était toujours ouvert aux négociations.

« Je crois avoir été honnête. J’ai dit que je parlerais d’une prolongation de contrat n’importe quand et je n’attendais que ça, mais ce n’est finalement pas arrivé. Je me suis fait dire beaucoup de choses au cours des deux dernières années et, pour moi, les actions parlent plus que les mots. C’est maintenant dans le passé et je suis heureux de démarrer un nouveau chapitre ».

Trea Turner, via The Washington Post

De son côté, le directeur général des Nats, Mike Rizzo a déclaré aux journalistes que le clan Turner et lui n’avaient pas parlé de contrat depuis le printemps 2020. Celui-ci avait ajouté que le vainqueur de la Série mondiale en 2019 et son agent souhaitaient s’assoir avec lui, après que le marché des arrêt-courts se soit enclenché.

Publicité

Ce n’est pas la première fois que les Nationals ne semblent pas au même diapason qu’un joueur important puisque les négociations avec Juan Soto ne vont pas bien.

Quoiqu’il en soit, un duo Turner-Seager au milieu de l’avant-champ risque de causer des flammèches d’ici la fin de la saison. Au final, les Dodgers sont ceux qui auront la main heureuse, comme en fait foi cette glissade au marbre de Turner face aux Phillies, mardi soir… comme du Jell-O dans la poêle.

Image par défaut
Pierre-Olivier Poulin
Publications: 22