Selon Scott Boras, les demandes salariales de Joey Gallo n’étaient pas exagérées

Joey Gallo se retrouve dans l’uniforme des Yankees entre autres parce qu’il n’a pas pu s’entendre avec les Rangers du Texas sur une prolongation de contrat avant la date limite des transactions du 30 juillet dernier. Certains avançaient que ses demandes étaient démesurées.

Publicité

Mais voilà que l’agent de Gallo, Scott Boras, dément farouchement ces allégations. Ce dernier a déclaré qu’il n’avait jamais demandé aux Rangers que son client soit payé dans les mêmes eaux que son autre client Bryce Harper. En fait, il n’aurait jamais partagé d’exigences aux Rangers.

« J’ai demandé où ils voyaient Joey par rapport à Elvis Andrus et Anthony Rendon. » 

Les Rangers auraient fait une offre de cinq ans d’une valeur de 84 millions de dollars à Gallo. Ils auraient également offert près de 200 millions de dollars à Rendon avant qu’il ne signe avec les Angels de Los Angeles. En comparaison, Andrus avait apposé sa signature au bas d’une prolongation de huit ans et 120 millions de dollars.

Publicité

Au final, ce sont les Bombardiers du Bronx qui en sortent gagnants, eux qui auront Gallo dans leurs rangs jusqu’à la fin de la saison 2022 sans avoir payé un prix astronomique. Ils bénéficieront de tout leur temps pour mettre sous contrat l’homme de 27 ans à plus long terme.

Image par défaut
Sébastien Berrouard
Passionné de Baseball depuis ses neuf ans, soit depuis plus de 20 ans, il aime tout ce qui se rattache au plus grand passe-temps des américains. C'est donc avec grand plaisir qu'il analyse les faits et gestes des acteurs de la MLB.
Publications: 590