Plus de peur que de mal pour George Springer

Les partisans des Blue Jays ont retenu leur souffle hier soir. Au-delà d’une défaite de 9-3 face aux Mariners de Seattle, la course aux séries a bien failli avoir une embûche majeure pour les hommes de Charlie Montoyo. Le voltigeur étoile George Springer a quitté la rencontre en septième manche après avoir tenté de capter une flèche de Ty France.

Après avoir sauté, il s’est tordu la cheville gauche à l’atterrissage.

Publicité

Il a ensuite quitté le terrain, escorté par Montoyo et le soigneur de l’équipe. À première vue, c’était encourageant, car Springer a pu mettre du poids sur sa jambe blessé.

Le tout s’est confirmé plus tard en soirée. Il a passé une radiographie qui n’a rien révélé de majeur. Ensuite, il est allé dans le bureau de son gérant pour lui dire qu’il serait correct. Plus de peur de que mal.

Publicité

Une absence prolongée de Springer aurait pu être fatale pour les Jays, qui ont subi un troisième revers de suite. Dernièrement, il a été la bougie d’allumage de l’équipe avec deux titres de joueur de la semaine de suite.

Les aspirations des Jays pour une place dans la grande danse d’après-saison s’annoncent compliquées. Fort de cette victoire, les Mariners ont rejoint Toronto au classement à 4,5 matchs du dernier billet disponible pour les séries.

Pour arriver à son but, l’équipe canadienne aura besoin de tous ses éléments clés, à commencer par Springer. Il a déjà grandement affecté les siens en étant limité à seulement 49 matchs en raison de blessures. Son état sera réévalué au jour le jour, mais on ne s’attend pas à une longue attente avant de revoir Springer sur le terrain.

Image par défaut
Jean-François Rivard
Publications: 114