La MLB pourrait instaurer des séries à 14 équipes dès 2022

Le baseball majeur s’est retrouvé forcé d’élargir son format pour les séries éliminatoires lors de sa saison écourtée l’an dernier, et il semble que ça ne lui ait pas trop déplu.

Selon l’informateur Ken Rosenthal, qui en a glissé un mot dans son balado produit par The Athletic, la MLB pourrait instaurer un système comprenant 14 équipes pour les séries dès l’année prochaine. C’est une décision qui pourrait s’officialiser lors des négociations collectives de la saison morte.

Publicité

« Pour la suite, ce qui a été discuté est un format de séries éliminatoires comprenant 14 équipes, sept de chaque ligue. On parle aussi d’avantage du terrain pour le champion de division, ce qui pénalise le meilleur deuxième et qui favorise légèrement les clubs au meilleur dossier. »

– Ken Rosenthal

Distribuant habituellement dix billets d’entrée seulement pour les séries, la MLB s’est bâti la réputation d’avoir l’après-saison la plus exclusive de tous les sports majeurs américains. La NBA, la NFL et la LNH sont chacune plus permissives sur cet aspect.

Devant le succès qu’a connu la formule à 16 équipes en 2020 – et l’intérêt prononcé des propriétaires pour une modification structurale des séries avant même la pandémie, la direction de la ligue se doit d’en discuter.

L’idée avait été soulevée en octobre dernier, pour la saison 2021. Les pourparlers n’ont pas abouti, mais la persistance de la ligue dans ce dossier laisse deviner dans quelle direction on souhaite se diriger.

Publicité

Certes – on doit le souligner – l’idée ne plaira pas aux puristes de la balle. Ceci dit, toute forme de progrès les agace. Il faut en revenir.

L’argument qui revient souvent, c’est que l’importance de la saison régulière diminue si plus de formations parviennent à se frayer un chemin pour la suite. On peut y répondre en soulignant que c’est bon pour le baseball, puisque davantage de bassins de partisans sont impliqués dans la course et que le format génère des surprises rafraîchissantes.

Après tout, c’est entre autres ce que l’ex-commissaire Bud Selig avançait lorsqu’il a instauré une seconde place dédiée à un meilleur deuxième en 2012.

Image par défaut
William Thériault
William est un véritable passionné d'actualité et d'information. Rêveur se démenant au quotidien, il a le journalisme pour vocation. Le sport, c'est son amour de jeunesse.
Publications: 474