Gerrit Cole domine, Joey Gallo frappe un circuit et les Yankees s’approchent des séries

Depuis quelques semaines, ça va très bien chez les Yankees de New York. L’équipe est sur une superbe lancée depuis la mi-juillet, les acquisitions à la date limite offrent un excellent rendement et les Bombardiers du Bronx s’approchent des séries.

Or, il y avait une ombre au tableau : les nombreuses blessures qui frappent l’équipe. Plusieurs joueurs ont été atteints de la COVID-19 (Judge, Cole, Rizzo, Sanchez, Montgomery, etc.) et d’autres ont subi des blessures de nature physique (Urshela, Torres, etc.).

Publicité

Malgré tout, hier soir, les Yankees ont retrouvé un gros morceau de leur effectif, alors que Gerrit Cole retrouvait le monticule au Yankee Stadium. L’as lanceur manquait cruellement à une rotation qui a vu plusieurs lanceurs de qualité s’absenter.

Et pour son grand retour, Cole a été rien de moins que sensationnel. En cinq manches et deux tiers de travail, il n’a concédé que deux coups sûrs (incluant une longue balle de Justin Upton dès la première manche) et un but sur balles aux Angels. Il a passé neuf Halos dans la mitaine et a démontré que son arsenal n’avait pas été bien affecté par la COVID-19.

Voici d’ailleurs ses neuf retraits au bâton.

Cole est passé bien près d’accorder un circuit à Shohei Ohtani en sixième manche (si on se fie à la réaction de l’artilleur, il était convaincu que la balle aboutirait dans les gradins), mais ce ne fut pas le cas. C’est une erreur de Rougned Odor et un nombre de lancers un brin élevé qui ont amené Aaron Boone à retirer son lanceur vedette de la rencontre.

On ne veut pas le précipiter ou le surtaxer non plus. Logique.

Sur le plan offensif, ce fut toutefois un peu plus compliqué pour les Yankees. Les deux seuls points produits de la rencontre ont été une gracieuseté de Joey Gallo, qui a expédié un tir de Jose Suarez dans les gradins. Celle-là, elle ne faisait aucun doute.

Publicité

Heureusement pour la troupe d’Aaron Boone, le travail de Cole combiné à une belle performance des releveurs (dont un très gros retrait obtenu par un Zack Britton dont la confiance en avait bien besoin) a fait en sorte que les Angels n’ont pu inscrire un autre point après le circuit en solo d’Upton en première manche.

Une autre victoire par une marge d’un point pour les Yankees, donc.

Autre bonne nouvelle pour les partisans des Bombardiers du Bronx : les Athletics ont été défaits par les White Sox hier. Les Yankees ont donc rattrapé un match entier sur Oakland hier, et ils sont désormais à moins de deux matchs des séries.

Aujourd’hui, les Yankees entameront ce qui sera probablement la série la plus importante de leur saison (jusqu’à maintenant) alors qu’ils joueront trois matchs face aux Red Sox de Boston dans les deux prochains jours (un programme double aujourd’hui et une rencontre demain).

Boston possède deux matchs d’avance sur ses rivaux new-yorkais, mais les Yankees sont sur une lancée tout simplement exceptionnelle. Gary Sanchez et Jordan Montgomery risquent d’être activés avant le premier match de demain et il est possible qu’Anthony Rizzo et Aroldis Chapman rejoignent eux aussi l’équipe d’ici la fin de la semaine.

On verra donc ce que cette série d’une importance capitale nous offrira, mais attendez-vous à ce que le Yankee Stadium soit très bruyant pour l’occasion. Les partisans savent que leurs favoris ont le vent dans les voiles, et si jamais les Yankees balaient les Red Sox, ils se placeront parmi les équipes repêchées au détriment des Bostonnais.

De l’excellent baseball à prévoir dans le Bronx pour les deux prochains jours, et le retour des joueurs blessés devrait galvaniser le groupe. Du moins, c’est ce que le retour de Gerrit Cole a permis hier.

10e Manche
  • Cole Hamels ne jouera finalement pas à Los Angeles. Il est blessé.
  • Ça va moins bien chez l’autre équipe de New York.
  • Une autre défaite à Baltimore.
  • Le dossier Luis Severino stagne.
  • Les Mets veulent s’améliorer au troisième but.
Image par défaut
Félix Forget
Publications: 265