Depuis son arrivée chez les White Sox, Craig Kimbrel n’est pas un bon releveur

Vous savez ce qu’on dit par rapport aux lanceurs : ce sont des bibittes d’habitude. Si un gars est habitué de lancer dans certaines conditions, il n’aime pas forcément lancer dans un autre contexte.

On parle ici principalement des closers… et c’est Craig Kimbrel qui est présentement le meilleur exemple.

Publicité

Dans les faits, depuis qu’il est le releveur #2 de sa formation (derrière Liam Hendriks avec les White Sox), il ne casse rien. Lancer en huitième manche ne semble pas le rendre à l’aise, lui qui aime finir des matchs.

Je vais vous avouer que ça me rend mal à l’aise. Même s’il affirme que ce n’est pas de lancer en huitième qui est son problème, Kimbrel ne livre pas la marchandise quand il n’a pas la balle au moment le plus fort du match.

Pourtant, c’est un pro : il devrait pouvoir le faire. Mais bon.

Nous n’avons qu’à regarder ce tweet, qui date d’il y a quelques jours. Quand il lance en huitième manche vs quand il lance en neuvième manche depuis le début de la campagne, il y a un monde de différences. Il ne domine personne en huitième.

Le problème? Tony La Russa doit jongler entre Liam Hendriks (sous contrat à long terme comme closer des Sox) et Craig Kimbrel, qu’il veut mettre avant Hendriks dans le match – mais ça ne fonctionne pas.

Récemment, Kimbrel a lancé en neuvième parce qu’Hendriks n’était pas disponible et il a obtenu son premier sauvetage chez les Sox. Le problème? Souvent, Hendriks est disponible et c’est lui qui lance en neuvième.

Publicité

Présentement, Kimbrel est au coeur d’une séquence négative et d’un cercle vicieux : plus il lance, moins il joue bien et plus grandes sont ses chances de voir La Russa lui préférer quelqu’un d’autre en situation importante.

Et on ne peut pas le blâmer. Après tout, accorder neuf points en 11.1 manches sous ses nouvelles couleurs, ce n’est pas ce qui va mettre un club en confiance et ce n’est pas exactement une bonne première impression.

Si on veut rajouter à l’injure, les Cubs voient Codi Heuer, le jeune releveur de 25 ans acquis contre Kimbrel le mois passé, avoir beaucoup de succès de l’autre côté de la ville. En 11 sorties il n’a donné que deux points mérités, bon pour une moyenne de 1.35.

David Ross lui fait confiance et il a obtenu un sauvetage depuis la date limite – tout comme Kimbrel, dans les faits.

Avec le jeune Nick Madrigal qui sera de retour en 2022, les Cubs n’ont absolument pas perdu cette transaction-là.

Mais vous savez quoi? Si Craig Kimbrel se remet à lancer à la hauteur de son énorme talent (ce qui est loin d’être impossible), les White Sox trouveront aussi leur compte.

Image par défaut
Charles-Alexis Brisebois
Présent depuis les débuts du site, Charles est un véritable passionné de baseball. Il souhaite que les amateurs aient le réflexe de choisir Passion MLB pour s'informer et que le baseball continue de prendre de l'importance au Québec. Vous pouvez aussi l'entendre régulièrement sur les ondes du 91.9 Sports afin de discuter de l'actualité de la MLB.
Publications: 4154