Charlie Montoyo encense Bo Bichette

Les Blue Jays de Toronto semblent revigorés depuis leur retour en sol canadien, eux qui sont au plus fort d’une lutte à finir afin d’obtenir la dernière place donnant droit aux séries éliminatoires.

Publicité

Ce vent de renouveau donne des ailes entre autres à Bo Bichette. Dans le match d’hier face aux Indians/Guardians de Cleveland, ce dernier a frappé un circuit donnant les devants à son club pour la dixième fois cette saison et a connu son 37e match de plus d’un coup sûr durant la présente campagne, égalant ainsi Jonathan Schoop des Tigers Detroit à ce chapitre dans la Ligue américaine.

Et les exploits du joueur d’arrêt-court ne passent pas inaperçu aux yeux de son gérant, Charlie Montoyo.

Publicité

« Dans les prochaines années, je ne sais pas si ce sera l’an prochain ou l’année suivante, il va mener la ligue au chapitre des frappeurs. Il est si bon que ça. »

Il est vrai que Bichette est excellent frappeur, mais de là à déloger les meilleurs frappeurs de la MLB, dont son coéquipier Vladimir Guerrero Jr., il y a une marge. Cependant, cela ne lui enlève absolument rien.

Les Jays auront besoin d’un Bichette en grande forme s’ils veulent aspirer à jouer tard en octobre. Jusqu’à maintenant, il répond présent et rien ne semble indiquer qu’il ralentira. Il ne restera que son jeu défensif à peaufiner.        

Image par défaut
Sébastien Berrouard
Passionné de Baseball depuis ses neuf ans, soit depuis plus de 20 ans, il aime tout ce qui se rattache au plus grand passe-temps des américains. C'est donc avec grand plaisir qu'il analyse les faits et gestes des acteurs de la MLB.
Publications: 593