Braves c. Dodgers : comme un parfum de revanche

Dans la Nationale, alors que tout le focus est sur Fernando Tatis Jr. et les Padres, les Dodgers et leur effectif débordant de stars ou encore les déboires des Mets et de leurs fans, les Braves d’Atlanta, eux, continuent leur belle deuxième moitié de saison, sans toutefois attirer l’attention. Bien ou mal, je ne m’en plaindrai pas, ce qui compte avant tout, c’est de bien figurer au classement et de frapper quand personne ne vous attend. Les Braves semblent déjà en mode playoffs.

Le scalp des Giants

Les Braves vont bien. C’est presque dans l’anonymat le plus complet que la troupe de Brian Snitker a collé deux défaites en trois matchs aux Giants de San Francisco, la meilleure équipe dans la MLB. Dimanche, c’est une réelle raclée qu’ont reçu les Californiens en territoire des Braves : les Giants se sont littéralement fait scalper par une équipe en pleine confiance. Un cuisant 9-0 qui remet bien des pendules à l’heure, car oui, les Braves semblent être redevenus les Braves.

Publicité

Ian Anderson a marqué son retour avec une belle sortie et Jorge Soler (20), Austin Riley (28) et Ozzie Albies (23) ont tous ajouté un circuit à leur total sur la saison.

Les Braves ont donc ajouté deux victoires de plus à leur fiche, qui en compte désormais 70.

Après le lourd, le très lourd

Histoire de rester dans le lourd, les Braves enchaînent dans la foulée et dès ce lundi, ils auront une autre série face à un autre Californien, les Dodgers cette fois. Nul besoin de vous rappeler que les Braves ont toujours en travers de la gorge leur élimination subie en finale de championnat (NLCS) la saison passée. À vrai dire, je ne suis pas sûr que les Braves puissent être perturbés ou trop revanchards à l’idée d’affronter les Dodgers, c’est plus le fan en moi qui parle et oui je dois l’avouer, j’ai toujours du mal à digérer ce qui s’est passé l’an dernier.

Bref, si les Braves ont un message à faire passer, cette série arrive au bon moment pour le faire. Sur le papier, les Dodgers sont plus que solides et semblent presque toujours imbattables, mais les Braves ne sont pas du genre à trembler et assureront une opposition de qualité aux Champions de la Série mondiale de 2020.

Publicité

Austin Riley a pris du galon et flirtera surement avec la reconnaissance ultime (trophée MVP) en fin de saison. Les chances de le voir succéder à Freddie Freeman sont grandes. Voyez par vous-même.

Outre Riley, c’est l’ensemble de l’équipe qui met la main à la pâte pour tenter de maintenir les Braves à leur niveau. Malgré les lourdes pertes (Acuña Jr., Ozuna), les Braves ont su trouver le renfort adéquat (Pederson, Soler, Duvall, Rosario). L’équipe tourne comme une équipe qu’on retrouvera à coup sûr au mois d’octobre.

Drew Smyly (9-3) se frottera à Julio Urias (14-3) à 22h 10 (heure de l’Est) pour le premier match de la série.

Un parfum d’octobre plane déjà sur ce triple affrontement.

Image par défaut
Sébastien Tabary
Publications: 522