Blue Jays : un mois d’août en montagnes russes

Si un mot pouvait définir le mois d’août des Blue Jays jusqu’à maintenant, ce serait inconstance. Ayant signé une belle séquence de deux semaines, la formation torontoise a perdu sa touche.

Mercredi soir, les Jays s’inclinaient contre les Nationals de Washington, 8 à 5. Il s’agissait pour eux d’une cinquième défaite en six parties. Ça n’arrive pas vraiment au meilleur moment, compte tenu que chaque victoire compte s’ils souhaitent pouvoir se tailler une place vers les séries éliminatoires.

Publicité

Le comble de la malchance, c’est que cette série de contre-performances survient juste après une séquence de 11 victoires en 14 matchs. On commençait à avoir espoir, et voilà qu’on échappe tranquillement cette opportunité.

Ceci dit, la course aux playoffs est loin d’être terminée. Les hommes de Charlie Montoyo ont la chance de se reprendre prochainement, eux qui joueront 13 de leurs 16 prochaines rencontres en sol canadien. Statistiquement, c’est à la maison que les Jays sont plus solides.

Publicité

La tâche ne sera toutefois pas aisée, considérant que les Yankees surfent sur une série de six gains consécutifs – et qu’ils portent les mêmes motifs que Toronto.

Si les Rays (74-57) se dirigent aisément vers le titre de la division, la course est plus serrée en milieu de peloton. Les Yankees (69-54) et les Red Sox (69-54) n’ont qu’un match d’écart au classement, tandis que les Jays (63-56) accusent un retard (rattrapable) de quatre parties sur Boston.

Après une journée de congé dont la nécessité ne peut être remise en cause, Toronto recevra les Tigers de Detroit, vendredi.

Image par défaut
William Thériault
William est un véritable passionné d'actualité et d'information. Rêveur se démenant au quotidien, il a le journalisme pour vocation. Le sport, c'est son amour de jeunesse.
Publications: 471