Une fusillade à l’extérieur du Nationals Park sème l’émoi

Un tireur a fait feu non loin du stade des Nationals à Washington blessant trois personnes au passage et occasionnant un mouvement de panique à l’intérieur du bâtiment.

Hier, des milliers de personnes étaient présentes au match opposant l’équipe locale aux Padres de San Diego et le triste événement a eu pour effet de suspendre la partie en sixième manche alors que les visiteurs menaient 8-4 au pointage.

Publicité

Vers 22h00, heure locale, le service de police de la ville de Washington confirme avoir répondu à un appel concernant des coups de feu tirés non loin des limites du stade des Nationals. Le tireur ayant agi près de la sortie donnant sur le troisième but, les responsables de la sécurité ont alors demandé aux partisans présents de rester un moment dans le stade le temps que la situation se calme et par la suite de quitter par les autres sorties disponibles.

Dans un mouvement de panique, certains sont descendus sur le terrain en direction des abris réservés aux deux équipes.

D’ailleurs, quelques partisans ont confirmé que des joueurs des Padres, dont Manny Machado et Fernando Tatis Jr., auraient ouvert les barrières et aider les gens à atteindre l’abri des joueurs en toute sécurité. Un beau geste de la part de ces professionnels, qui auraient très bien pu se réfugier eux-mêmes dans leur vestiaire.

Publicité

Les autorités du baseball majeur ont confirmé que le match interrompu hier reprendra cet après-midi.

Malheureusement, personne n’est à l’abri de gestes de violence gratuite, mais il faut tout de même profiter de la vie et le sport est un moyen parmi tant d’autres pour y arriver.

Bref, une fin de semaine forte en émotions à Washington, car après les feux d’artifice offensif de la veille, les partisans des Nationals ont frisé la catastrophe hier.

Image par défaut
Pascal Harvey
Passionné par le sport en général et formé en journalisme, j'affectionne particulièrement le baseball. L'éloge de la lenteur est au cœur de ma relation avec le passe-temps préféré de nos voisins du sud.
Publications: 368