Pour Rob Manfred, le dossier de Montréal peut attendre

Le commissaire du baseball majeur le confirme : le dossier numéro un qui doit être réglé en priorité est celui de construction d’un nouveau stade à Oakland ou d’un transfert de la concession en direction du Nevada.

Questionné à savoir si la situation des Rays de Tampa Bay et d’une possible garde partagée avec la ville de Montréal était toujours à son agenda, Rob Manfred persiste et signe en affirmant qu’il laisse le temps à ce dossier de mûrir.

Publicité

Après tout, l’engagement signé par les Rays afin d’occuper le Tropicana Field est valide jusqu’en 2027. Nous verrons à clarifier la situation au bon moment, a répété Manfred.

Dans le cadre des activités entourant le Match des étoiles, Manfred a parlé en long et en large du sujet de l’heure, c’est-à-dire l’avenir des Athletics à Oakland. Il est de plus en plus plausible de voir les A’s s’installer à Las Vegas, et ça, le commissaire ne le nie pas.

Rob Manfred ne veut pas mener ces deux dossiers de front et le fait que le cas Tampa Bay-Montréal semble plus compliqué lui donne les bons arguments pour régler le cas des A’s en urgence.

Une fois que la situation sera plus calme à l’Ouest, le grand patron du baseball majeur n’aura d’autre choix que de tourner son attention vers la Côte Est et assurer l’avenir de la concession des Rays. Cet avenir, l’actionnaire principal du club Stuart Sternberg, n’en démord pas et l’envisage en collaboration avec la métropole québécoise, Montréal.

Nous savons qu’en agissant ainsi, Sternberg souhaite mettre de la pression sur les élus de St. Petersburg afin que la ville investisse dans la construction d’un nouveau stade, mais si le résultat de la garde partagée plait au commissaire Manfred, pourquoi pas.

Publicité

Pendant ce temps, les autorités du baseball majeur ont confirmé que les discussions se poursuivaient et que Stuart Sternberg semblait confiant de réaliser son projet de collaboration.

En conséquence, il est donc à parier qu’en 2022, au plus tard au printemps 2023, le dossier des Rays et éventuellement d’un retour du baseball à Montréal, deviendra le sujet chaud dans le calepin du commissaire Manfred.

D’ici là, à chaque fois que la ville de Montréal est citée dans des articles en lien avec la baseball majeur, c’est un plus en matière de visibilité et les autorités des Majeures ont plus de raisons de penser à nous.

Image par défaut
Pascal Harvey
Passionné par le sport en général et formé en journalisme, j'affectionne particulièrement le baseball. L'éloge de la lenteur est au cœur de ma relation avec le passe-temps préféré de nos voisins du sud.
Publications: 365