Les Yankees doivent se mettre le nez dans le dossier Joc Pederson

Ça va mal chez les Cubs depuis quelques semaines. Depuis qu’elle a lancé un match sans point ni coup sûr face aux Dodgers le 24 juin dernier, l’équipe affiche une fiche de 1-12 (avant la rencontre d’aujourd’hui) et les chances de voir Jed Hoyer être vendeur à la date limite des transactions augmentent un peu plus à chaque défaite qui passe.

Parmi les joueurs qui pourraient faire leurs valises chez les Oursons, on compte Joc Pederson. Le cogneur ne connait peut-être pas une saison de rêve, mais son contrat vient à échéance à la fin de la présente campagne, et si les Cubs ne pensent pas faire les séries, aussi bien acquérir quelque chose contre lui.

Publicité

Quand je pense aux équipes qui pourraient utiliser les services d’un gars comme Pederson, une organisation me vient directement en tête : les Yankees de New York.

Andy Martino pense lui aussi la même chose.

Pederson ne pourrait pas être le sauveur des Yankees, j’en suis conscient. Or, si l’équipe veut être du côté des acheteurs à la date limite des transactions, un gars comme Pederson pourrait être intéressant pour eux.

L’ancien des Dodgers est un frappeur gaucher, une commodité rare dans le Bronx. De plus, il joue dans le champ et il est capable de jouer au centre. Il l’a fait par le passé, et même s’il n’est pas un excellent joueur avec une mite à la main, il n’est pas excécrable.

Publicité

Certains me diront (avec raison) que ce ne serait qu’ajouter un autre joueur qui a le profil « circuit ou retrait au bâton », et même si c’est vrai, c’est quand même déjà mieux que Brett Gardner, qui semble avoir simplement le profil « retrait automatique » ces-temps-ci.

Il est l’un des meneurs de cette équipe et il offre de bons services en défensive et sur les sentiers, mais sa place est plutôt sur le banc à ce stade-ci de sa carrière.

Si les Yankees sont sérieux et qu’ils veulent être compétitifs cette saison, ça prendra du renfort. Oui, un joueur comme Adam Frazier ou Ketel Marte pourrait aider, mais ça prendra de l’aide secondaire aussi.

Et c’est pourquoi Brian Cashman doit se mettre le nez dans le dossier Joc Pederson.

Image par défaut
Félix Forget
Publications: 262