Le voltigeur Brett Phillips lance une manche complètement déjantée

L’imaginaire collectif se rappellera de Brett Phillips comme l’homme qui a égalisé une Série mondiale de manière héroïque pour les Rays de Tampa Bay en octobre dernier. Certes, ce sera le meilleur moment de sa carrière… mais son match d’hier est clairement bon deuxième.

En fin de huitième manche, les Rays accusaient d’un sévère retard de 10-1 contre les Blue Jays de Toronto, en grande partie à cause du travail d’Alek Manoah.

Publicité

En signe d’abandon, le gérant Kevin Cash a envoyé un joueur de position sur le monticule ; le champ extérieur Brett Phillips. Et quand ton lanceur s’amène sur le terrain depuis l’enclos en piquant un sprint sur une musique d’entrée de lutteur, tu sais qu’il y aura du spectacle.

Comme cette introduction a pu le présager, disons que cette manche n’a pas été de tout repos. Il se passait pratiquement quelque chose à chaque lancer. C’était une expérience, comme ESPN l’a indiqué sur Twitter.

https://twitter.com/espn/status/1411170065064595457

Phillips, qui signait la première apparition de sa carrière comme lanceur, a amorcé son séjour avec une balle rapide de 94 milles à l’heure. Les commentateurs étaient ébahis, de même que le banc des Torontois. Prochain tir? Une balloune de 47 milles à l’heure. S’il avait pour objectif de désorienter Jonathan Davis, il a réussi.

Le reste de ses tirs se situait également dans les mid-40s. L’un des deux analystes a passé la manche à se demander d’où était sortie la balle à 94. Un vrai délice.

Publicité

Toujours lors de la même présence au bâton, Jonathan Davis a claqué une balloune de son vis-à-vis dans le champ centre. Phillips a visiblement cru qu’elle sortirait dans les gradins, et il s’est même placé comme s’il anticipait un circuit monstrueux. Mais il s’est trompé – et s’en est réjoui. Premier retrait.

Reese McGuire a poursuivi la danse avec un roulant vers l’arrêt-court, une frappe qui a accroché la gant maladroit de Phillips avant d’être relayée à temps au premier but pour un second retrait.

Avant de se rendre au troisième retrait, on a pu voir Phillips échapper la balle juste avant de la lancer. On a également assisté à quelques tentatives de destruction de balle des frappeurs adverses. Disons que Semien, Bichette et Guerrero Jr. s’en sont donnés à cœur joie (sans toutefois pouvoir traverser la clôture).

Complètement déjantée, cette manche n’aura alloué qu’un seul point aux Jays. On devine que Brett Phillips a eu sa dose de plaisir.

Et pour la motion de tir, Brett, on y travaillera.

Image par défaut
William Thériault
William est un véritable passionné d'actualité et d'information. Rêveur se démenant au quotidien, il a le journalisme pour vocation. Le sport, c'est son amour de jeunesse.
Publications: 471