Après un très bon mois de juin, Abraham Toro en arrache en juillet

Quand Alex Bregman s’est blessé du côté de Houston, ça a été un coup dur pour l’organisation, mais ça a offert une belle opportunité à Abraham Toro de prouver qu’il méritait sa place dans les Majeures. Le Québécois s’était mérité un rappel et ça fait maintenant 30 jours qu’il est avec le grand club.

En regardant ses statistiques depuis son rappel, on remarque que son passage actuel dans les Majeures s’est fait en deux temps. En juin, Toro était carrément en feu, maintenant une ligne de frappe de .297/.372/.459 avec deux circuits et 13 points produits en 37 présences au bâton.

Publicité

Or, en juillet, c’est beaucoup plus compliqué pour le Québécois. Durant ses 38 apparitions au bâton, il n’a frappé qu’un seul circuit, produit trois points et maintenu une ligne de frappe de .184/.262/.289.

En temps normal, il n’y aurait pas lieu de s’inquiéter et on se dirait probablement que ce n’est qu’un creux de vague duquel il sortira éventuellement. Le problème, toutefois, c’est que le temps presse pour Toro. Bregman prend du mieux et on pourrait le revoir avec les Astros d’ici la fin du mois.

La compétition dans l’avant-champ des Astros est tellement féroce que Toro doit être exceptionnel pour espérer demeurer dans le grand club. À moins d’une blessure, il ne tassera pas les Bregman, Correa, Altuve et Gurriel de leur position respective.

Publicité

Or, il peut espérer obtenir une place sur le banc et faire des rotations pour donner des jours de congé aux gars. Là où ça se gâte, c’est que même si le Toro de juin aurait probablement forcé la main de l’équipe, le Toro de juillet, lui, a moins de chances d’y arriver.

Il a encore quelques jours pour améliorer ses statistiques, mais il devra faire vite. Ce n’est pas impossible, mais ça doit se faire rapidement.

Espérons qu’il puisse laisser une bonne dernière impression.

Image par défaut
Félix Forget
Publications: 294