Alek Manoah et l’attaque se chargent des Rays

Le meilleur remède afin de contrer les effets négatifs liés aux performances en dents de scie de la relève des Blue Jays se résume à de bonnes sorties des lanceurs partants.

C’est exactement ce qui s’est passé hier alors qu’Alek Manoah a muselé l’attaque des Rays de Tampa Bay à son retour sur la butte après avoir purgé une suspension de cinq parties.

Publicité

Le grand droitier n’a rien donné au cours des six premières manches et l’attaque des Jays a fait des flammèches dans un gain de 11-1 face à leurs rivaux de division, les Rays.

Manoah a quitté après avoir lancé sept manches sans donner de point tout en retirant dix Rays sur des prises. Il s’agit de loin de sa meilleure performance depuis son rappel des mineures.

Il en a même profité pour établir deux marques d’équipe alors qu’il a fait passer son total de retraits sur des prises à 43 cette saison, une nouvelle marque après les sept premiers départs au cours d’une saison. De plus, il a retiré sept frappeurs consécutifs au bâton, un autre record de la formation.

Dans la victoire, l’attaque des Jays a été opportuniste en marquant 11 points grâce à 12 coups sûrs face à quatre lanceurs des Rays.

Publicité

Vladimir Guerrero Jr. en a profité pour frapper sa 27e longue balle de la saison tout en produisant trois points. George Springer (4e) et Marcus Semien (21e) l’ont imité et ont produit deux points chacun.

Venu en relève à Manoah en huitième manche, Anthony Castro a accordé l’unique point aux Rays, tandis que Nick Allgeyer a lancé une neuvième manche parfaite.

Bien que Charlie Montoyo avoue vouloir surveiller de près le nombre de tirs de son lanceur recrue, son total de 109 hier ne deviendra pas la norme, car il lançait après plusieurs jours de repos en raison de son congé forcé.

Avec ce gain, les Jays (42-38) se sont rapprochés à quatre matchs des Rays (47-35) dans la course au deuxième rang dans l’Est de la Ligue américaine. Pour le moment, les Red Sox semblent très confortables au premier rang de cette division, eux qui ont remporté huit de leurs dix derniers matchs.

Image par défaut
Pascal Harvey
Passionné par le sport en général et formé en journalisme, j'affectionne particulièrement le baseball. L'éloge de la lenteur est au cœur de ma relation avec le passe-temps préféré de nos voisins du sud.
Publications: 357