Ross Stripling a crié après Joe Panik dans la défaite d’hier

J’ai joué dans des ligues de sport organisées pendant toute ma vie. Que ce soit en ville au hockey, au soccer ou même dans ma ligue de balle du camping, j’ai assisté à toute sorte de choses. Et le genre de chose qui s’est produit dans le match des Jays d’hier soir, j’en ai déjà vu une tonne, malheureusement.

Après avoir capté le roulant au troisième but, Joe Panik lance au premier. Le relais n’est pas assez précis pour que le joueur de premier but capte la balle et cela permet au coureur d’être sauf.

Publicité

Le lanceur présent sur le monticule, Ross Stripling, n’était visiblement pas content et a décidé de passer sa frustration… sur son propre coéquipier :

On dit souvent que le karma vient parfois arranger les choses, et Stripling en a été un témoin important hier soir. Quelques frappeurs plus tard, le lanceur a accordé un circuit qui a procuré une avance de 3-2 aux Yankees.

C’est par ce pointage que la partie s’est terminée.

Publicité

Les récentes défaites semblent commencer à peser lourd dans l’entourage torontois. Les difficultés à closer un match sont de plus en plus fréquentes et les joueurs commencent à perdre patience.

Néanmoins, Stripling n’a aucunement à agir comme ça avec son propre coéquipier. Oui, ça va mal et c’est frustrant. Mais ce n’est certainement pas en criant après ton chum que tu vas te sortir de cette situation-là.

Le lanceur a évidemment commenté la situation après le match en présentant ces excuses via son propre compte Twitter personnel. Il sait qu’il a été dans le tord et a juré qu’il ne recommencerait plus.

Ça n’ira pas en s’améliorant pour les Jays, qui ont perdu les services de Rafael Dolis.

Image par défaut
Marc-Olivier Cook
Encore aux études, Marc-Olivier est un jeune homme qui est passionné par le sport depuis qu'il est tout jeune. Étudiant au collège La Cité à Ottawa, il se décrit comme étant un bon p'tit gars prêt à tout pour réussir.
Publications: 584