Le début de saison des Jays ressemble drôlement à celui de 2015

Le premier stretch de la campagne est désormais passé dans la MLB. La plupart des équipes ont joué une soixantaine de matchs, ce qui équivaut à la dernière saison dans les Majeures en 2020.

En date d’aujourd’hui, les Jays affichent un dossier de 31 victoires contre 30 défaites. Les difficultés à garder l’avance dans les matchs sont une des bonnes raisons qui expliquent pourquoi le club se bat pour une fiche de .500 soir après soir.

Publicité

Pourtant, cela ne veut pas dire grand chose pour autant. Le début de saison 2021 des Jays ressemble bizarrement à celui de 2015, l’année où ils se sont inclinés lors de la Série de championnat de la Ligue américaine contre les Royals.

Ils présentement la même fiche (31-30) en date des 11 et 12 juin.

La différence entre ces deux éditions est la suivante : en 2015, nous étions allés chercher de l’aide pour nous rendre où on s’était rendu.

Publicité

David Price et Troy Tulowitzki avaient tous deux été acquis alors qu’ils étaient respectivement deux des meilleurs joueurs à leur position et ils avaient contribué aux succès du club en fin de saison : l’édition 2015 avait terminé la campagne avec un dossier de 93 victoires contre 69 défaites.

Ce n’est pas nécessairement ça que ça prend pour que les présents Jays emportent des victoires d’ici la fin du calendrier, mais ça donne une bonne idée sur la façon de s’y prendre pour se renforcir en vue des séries éliminatoires.

Sans rien ne lui enlever, ce n’est pas avec la formation (jeunesse et manque d’expérience) que Charlie Montoyo a sous la main que les Jays peuvent rivaliser avec les autres puissances de la MLB en ce qui a trait à un championnat. Il manque notamment d’aide en relève.

Image par défaut
Marc-Olivier Cook
Encore aux études, Marc-Olivier est un jeune homme qui est passionné par le sport depuis qu'il est tout jeune. Étudiant au collège La Cité à Ottawa, il se décrit comme étant un bon p'tit gars prêt à tout pour réussir.
Publications: 584