La balle courbe de Jacob deGrom est dévastatrice, mais il ne l’utilise jamais

Jacob deGrom est fumant depuis le début de la saison. Le lanceur des Mets est en train de prouver qu’il est dans une classe à part, comme le démontre sa moyenne de points mérités par match de 0.71 en huit départs.

deGrom a récolté sa quatrième victoire de la saison hier soir dans un match où il a lancé six manches et en accordant que deux coups sûrs. Malgré tout, ce n’est pas que sa performance qui a retenu l’attention face aux Diamondbacks.

Publicité

En fin de sixième, l’artilleur des Mets a lancé sa première curveball de la saison. Oui, vous avez bien lu! Et appréciez à quel point elle était belle :

C’est quand même fou de penser que c’était sa toute première balle courbe de la campagne. Cela démontre à quel point sa balle rapide est dominante…

Publicité

Le pire, c’est qu’il semble que la balle courbe de celui qui a remporté deux Cy Young fasse partie de l’élite de la MLB. C’est ce qu’avait déclaré Jeremy Hefner à Steve Gelbs au printemps dernier.

Il ne l’utilise pas parce qu’il n’en a pas besoin. Tout simplement.

Si l’As des Mets ajoute ce lancer à son répertoire de façon assez régulière, il pourrait devenir littéralement intouchable au monticule. Déjà qu’il est le meilleur de la ligue à sa position à l’heure d’écrire ces lignes… Imaginez à quel point il pourrait être dominant.

Image par défaut
Marc-Olivier Cook
Encore aux études, Marc-Olivier est un jeune homme qui est passionné par le sport depuis qu'il est tout jeune. Étudiant au collège La Cité à Ottawa, il se décrit comme étant un bon p'tit gars prêt à tout pour réussir.
Publications: 584