Kyle Seager pourrait attirer plusieurs équipes à la date limite des transactions

Ça fait déjà 11 saisons que Kyle Seager roule sa bosse du côté de Seattle. Sans jamais être un joueur exceptionnel, Seager offre une production honnête et constante, lui qui avoisine le .260 de moyenne et les 25 circuits par saison.

Or, même s’il est un joueur sous-estimé, il est trop souvent jugé en fonction de son contrat qui est un brin trop élevé pour sa production. Seager est un bon joueur, mais quand tu touches un salaire de 18 millions de dollars, les attentes sont assez élevées.

Publicité

Bref, pour une équipe en reconstruction comme les Mariners, un gars comme Seager, même s’il a l’équipe tatoué sur le cœur, devient un léger boulet et il y a fort à parier qu’il pourrait être envoyé sous d’autres cieux à la date limite des transactions.

Dans ce texte de Mark Feinsand, ce dernier aborde les récents développements dans le dossier du troisième but des Mariners.

Comme Feinsand le souligne, il y a toutefois un obstacle qui fait en sorte qu’une transaction pourrait être complexe : si Seager est échangé, son contrat stipule que l’option de l’équipe de le ramener en 2022 devient une option de joueur.

En gros, ce n’est plus l’équipe qui peut décider de le ramener ou non, c’est au joueur de décider s’il veut prolonger son pacte ou s’en sortir.

Or, des options existent pour retirer cet obstacle du chemin, comme un rachat de contrat, par exemple. Si les deux partis sont motivés, il y a moyen de le faire.

Publicité

Cette année, Seager a frappé 13 circuits et a produit 43 points, mais sa ligne de frappe de .216/.279/.417 est l’une de ses pires en carrière. Toutefois, certaines statistiques avancées suggèrent que ces données ne reflètent pas vraiment ce que Seager amène et qu’il est un brin malchanceux actuellement.

Un changement d’air pourrait évidemment aider.

Feinsand note que les Blue Jays et les Nationals sont deux équipes qui devraient être dans la course pour ses services, tout comme les Brewers et les Mets. Ces quatre formations pourraient profiter d’un peu d’aide au troisième but et Seager pourrait être une solution.

Pour les Jays, ça leur permettrait de mettre la main sur un frappeur gaucher. Mis à part Cavan Biggio et les réservistes Joe Panik et Reese McGuire, il n’y en a pas à Toronto depuis que Rowdy Tellez a été renvoyé au AAA.

On verra donc si Seager fait ses valises d’ici la date limite des transactions, et il sera intéressant de voir si les Jays seront de cette course.

Image par défaut
Félix Forget
Publications: 265