Jacob deGrom aurait pu connaître sa séquence dominante dans un autre uniforme

Jacob deGrom est sans contredit le meilleur lanceur des Majeures actuellement. Oui, il y en a des excellents, mais l’artilleur des Mets est tout simplement dans une classe à part. Je ne connais pas beaucoup de lanceurs qui ont maintenu une MPM de 0.62 en 58 manches de travail, en tout cas.

Ce soir, deGrom sera sur la butte face aux Padres de San Diego. Les partisans des Mets auront donc la chance de voir le meilleur au monde de sa profession à l’œuvre, et il arborera l’uniforme de leur équipe fétiche.

Publicité

Mais quand on y pense, il y a moins de trois ans, une décision aurait pu changer le cours de l’histoire.

Plus tôt aujourd’hui, le journaliste Andy Martino signait une chronique relatant un événement survenu en 2018 qui a changé le cours de l’histoire : la nomination de Brodie Van Wagenen (qui était auparavant l’agent de deGrom) en tant que directeur général de l’organisation new-yorkaise.

En fait, il faut un peu de contexte pour en saisir l’importance. À l’époque, les Mets étaient une équipe de bas de classement et deGrom commençait à s’approprier la chaise du meilleur lanceur des Majeures. Possédant un bassin d’espoirs plutôt limité, l’idée d’échanger le partant était sur la table.

Van Wagenen, qui était à l’époque l’agent de deGrom, avait affirmé que les Mets devraient prendre une décision avant la fin de 2018 : faire signer un nouveau pacte à son joueur ou l’envoyer sous d’autres cieux.

Publicité

Le reste est de l’histoire : Van Wagenen est nommé DG des Mets, deGrom signe un nouveau contrat (qui ressemble à une aubaine actuellement, surtout quand on regarde les ententes de Gerrit Cole et de Trevor Bauer) et devient la bête qu’on connait actuellement.

C’est quand même intéressant de se demander ce que la carrière de deGrom aurait pu être si ce dernier avait été échangé en 2018. Il aurait probablement été tout aussi dominant, mais ça aurait été dans un autre uniforme que celui des Mets.

Le passage de Van Wagenen en tant que DG des Mets n’a peut-être pas été glorieux (pensons à la transaction impliquant Robinson Cano, Edwin Diaz et Jarred Kelenic), mais les partisans de l’équipe peuvent au moins le remercier d’avoir gardé deGrom dans l’uniforme des Mets.

Parce que peu importe ce que l’avenir réserve pour le lanceur floridien, ce à quoi les partisans des Mets assistent actuellement est une séquence historique de la part d’un homme qui fait sa place parmi les grands de l’histoire de son sport.

Image par défaut
Félix Forget
Publications: 262