Bo Bichette doit améliorer son oeil au bâton

Depuis le début de la saison, offensivement parlant, on ne peut pas reprocher grand chose à Bo Bichette. Il est une machine à coup sûr de plus d’un but, frappe avec puissance et va chercher de la régularité.

L’an dernier, j’écrivais souvent que Bo Bichette était la vedette dont les Jays avaient besoin. Il est présent auprès des partisans et il est tout un frappeur.

Publicité

Même Randal Grichuk croyait qu’il avait le potentiel d’être le meilleur frappeur de l’histoire de la franchise.

Finalement, Vladimir Guerrero Jr. a pris son erre d’aller, ce qui fait en sorte que Bo Bichette semble avoir été relégué au second plan par la force des choses.

Ceci dit, ça ne fait pas de lui un deux de pique, bien au contraire.

Questionné sur les performances du jeune homme, le journaliste Keegan Matheson affirme encore que l’arrêt-court est du type « visage de la franchise » de par son talent et ses agissements. Il est un leader dans le vestiaire des siens malgré son jeune âge et son impact sur la game est considérable.

Mais ça ne veut pas dire qu’il n’a pas des choses à améliorer. Outre son jeu défensif (évidemment), il doit quand même se mettre à travailler sur sa patience au bâton et s’inspirer, à cet effet, de Vladdy Junior.

Publicité

Depuis quelques semaines déjà, Bichette se retrouve constamment dans une situation d’aucune balle deux prises. Il s’élance pratiquement systématiquement sur le premier tir d’une présence au bâton, ce qui pourrait lui nuire à long terme.

Comme le souligne Matheson, c’est à long terme que ça pourrait faire mal. Après tout, quand il est en feu, il peut se permettre d’avoir du retard dans le compte et s’en sortir.

Mais à long terme? Ça va lui faire mal. Il ne peut pas soutenir le rythme pendant des années puisque lors des périodes creuses, les lanceurs auront un trop gros edge s’il est systématiquement en retard dans le compte.

La patience, ça se travaille. Il devra le faire pour le long terme. Ceci dit, comme il roule bien ces temps-ci, il ne voudra peut-être pas changer une méthode qui fonctionne. Si ce n’est pas brisé, ne le répare pas…

Charlie Montoyo devra trouver une manière de lui expliquer sans que ça passe par une transformation de sa manière de penser suite à un long passage à vide.

Image par défaut
Charles-Alexis Brisebois
Présent depuis les débuts du site, Charles est un véritable passionné de baseball. Il souhaite que les amateurs aient le réflexe de choisir Passion MLB pour s'informer et que le baseball continue de prendre de l'importance au Québec. Vous pouvez aussi l'entendre régulièrement sur les ondes du 91.9 Sports afin de discuter de l'actualité de la MLB.
Publications: 4141