Albert Pujols est un frappeur changé depuis son arrivée avec les Dodgers

Il y a plus d’un mois maintenant, Albert Pujols a été libéré par les Angels de Los Angeles. Et quelques jours plus tard, alors que sa carrière semblait en voie de se terminer, les Dodgers ont accordé une chance au futur membre du Temple de la renommée.

Et finalement, ce second souffle a payé, du moins jusqu’à maintenant.

Publicité

Son premier circuit avec l’organisation n’a pas tardé et depuis, il multiplie les bonnes présences au bâton.

En 38 apparitions au bâton de moins qu’avec les Angels, Pujols a accumulé autant de points produits, soit 12, et six coups sûrs de plus d’un but (un de plus qu’avec les Angels).

Cette saison, sous les ordres de Joe Maddon, on pouvait sentir que le joueur de premier but/frappeur désigné n’était plus l’ombre de lui-même. Il n’était clairement pas/plus le joueur de 20, 30, 40 circuits par saison qu’on a vu à Saint-Louis et même en Californie.

Publicité

Sa libération a été surprenante, certes, mais inévitable, dans le sens où Los Angeles voulait faire place à la jeunesse. L’équipe de l’autre côté de la ville, elle, tentera vraisemblablement de gagner un deuxième championnat consécutif en 2021 et elle a accepté de prendre Pujols dans ses rangs pour améliorer sa profondeur offensive.

Bref, cette signature s’en avère être une très bonne jusqu’à maintenant et s’il poursuit sur ce succès, peut-être même qu’il endossera le chandail bleu des Dodgers au Temple de la renommée… Bien sûr que non, évidemment.

Chose certaine, Los Angeles est en bonne posture pour remporter les grands honneurs encore cette année. D’ailleurs, c’est ce club-là qui a le plus de chances d’aller jusqu’au bout. L’arrivée de Pujols ne fait qu’améliorer cette équipe à court terme.

Image par défaut
Raphael Simard
Publications: 374