Noah Syndergaard absent (au minimum) jusqu’au mois d’août

Mauvaise nouvelle pour les Mets de New York : la réhabilitation du lanceur étoile Noah Syndergaard avance plus lentement que prévu. Après avoir rencontré quelques problèmes lors de son rétablissement, le droitier de 28 ans a été barré de l’alignement pour six semaines supplémentaires. Il ne lancera pas dans les Majeures avant le mois d’août.

C’est le journaliste Anthony DiComo, assigné à la couverture de l’équipe pour le MLB.com, qui a partagé la nouvelle jeudi en avant-midi.

Publicité

Au début du mois de mai, Syndergaard a été envoyé dans les mineures, question de tranquillement se remettre à lancer. L’excellent lanceur des Mets avait subi la fameuse opération Tommy John l’année dernière. Il a manqué l’entièreté de la saison 2020.

Son deuxième départ dans le calibre A ne s’est toutefois pas déroulé comme prévu. Le colosse de 6 pieds 6 pouces devait travailler quatre manches. Il a toutefois ressenti un inconfort au coude, rechute relativement commune pour des joueurs qui ont fait l’objet d’une procédure Tommy John. Son départ n’aura duré qu’une seule manche.

Mais si Syndergaard doit rater six semaines, pourquoi est-ce qu’on ne peut s’attendre à le revoir avant le mois d’août? La réponse réside dans la réhabilitation, chose que Joel Sherman du New York Post explique très bien.

Publicité

En gros, Syndergaard a été « barré » de la rotation pour six semaines. Durant ces six semaines, il ne pourra pas lancer du tout. Il est en arrêt complet. Et il est impossible de passer d’un arrêt complet à un départ satisfaisant dans les Majeures.

Pour cela, il faut y aller progressivement. Pour chaque semaine en arrêt complet, on recommande environ une autre semaine à ajouter jusqu’à la date de retour officielle. Cela signifie que Syndergaard sera prêt à reprendre l’action dans douze semaines, donc trois mois. Et seulement s’il ne connaît pas de nouvelle rechute.

C’est un dur coup pour les Mets, qui sont déjà affectés par les blessures. Le gérant du club new-yorkais, Luis Rojas a dénoté à la presse sportive la gravité de la situation.

« C’est gros. Nous comptions sur sa présence avec nous dans un mois. Ce qui lui arrive est difficile. »

– Luis Rojas

Ça fait également mal à l’ancien All-Star sur le plan individuel, puisque son contrat prend fin au terme de la présente saison. Il devra se présenter sur le marché des agents libres après deux années sévèrement marquées par les blessures, ce qui affectera à la baisse la valeur de son prochain contrat.

Image par défaut
William Thériault
William est un véritable passionné d'actualité et d'information. Rêveur se démenant au quotidien, il a le journalisme pour vocation. Le sport, c'est son amour de jeunesse.
Publications: 475