Jacob Stallings s’avère une belle surprise à Pittsburgh

À 31 ans, Jacob Stallings n’a rien d’un joueur étoile, et pourtant il pourrait justement être le représentant des Pirates à la classique annuelle qui aura lieu au Colorado cette saison.

Comparé à David Ross, Stallings connaît actuellement sa meilleure saison en carrière. L’un des très bons receveurs sur le plan défensif, il a terminé deuxième pour le titre de Gant doré chez les receveurs de la Nationale en 2020 tout juste derrière Tucker Barnhart des Reds. Il pourrait remporter la palme cette année.

Publicité

Nous le savons, depuis plusieurs années les Pirates sont dans la catégorie des vendeurs quand vient l’heure de la date limite des transactions et cette saison ne fera pas exception à la règle. Si Ben Cherington, le directeur général de l’équipe, est à l’écoute des offres de certains de ses vis-à-vis, il trouvera facilement preneur. Avec un salaire de 1,3M$, il deviendrait une véritable aubaine.

Les Braves, les A’s, les Rays et les Yankees seront tous dans la course pour le titre de leurs divisions d’ici la fin de la présente campagne et ils ont tous un manque au poste de receveur. Stallings pourrait s’avérer une prise de choix pour l’une de ces formations, mais étant donné que d’avoir un bon receveur (imaginez en avoir deux) dans la formation devient un luxe, plus d’une douzaine d’équipes verraient le venue du numéro 58 d’un très bon œil.

Les Pirates étant capables de bien garnir leur banque de choix à chaque saison et de pouvoir compter sur de bons jeunes lanceurs au sein de l’organisation, pourquoi ne pas conserver les services de Stallings afin d’aider au développement de ces jeunes joueurs?

Publicité

Il se pourrait que l’équipe choisisse cette option qui pourrait s’avérer un choix payant pour l’avenir.

Développé sur le tard, Stallings en est sa sixième saison à Pittsburgh. Tout comme Ross à l’époque, il se pourrait que le receveur connaisse ses meilleures saisons offensives et défensives au milieu de la trentaine et devienne un jour un rouage important d’une équipe qui voudrait bien de lui à titre d’entraîneur.

Cette saison, parmi les receveurs qui ont au moins 100 présences au bâton, Jacob Stallings se situe dans le groupe de tête concernant la plupart des catégories offensives.

S’il décidait de ne pas se départir de son receveur à la date limite, Cherington trouvera assurément preneur pour d’autres membres de sa formation actuelle. Adam Frazier, Richard Rodriguez et Tyler Anderson soulèvent déjà de l’intérêt ailleurs.

Image par défaut
Pascal Harvey
Passionné par le sport en général et formé en journalisme, j'affectionne particulièrement le baseball. L'éloge de la lenteur est au cœur de ma relation avec le passe-temps préféré de nos voisins du sud.
Publications: 357