Francisco Lindor n’aime pas se faire huer

Les débuts de Francisco Lindor avec les Mets de New York n’ont pas été aussi bons que certains anticipaient. Le joueur étoile a commencé à se faire huer dès le mois d’avril et tout ça se poursuit présentement en raison de ses récentes performances.

Les partisans des Mets de New York, c’est un peu comme ceux du Canadien de Montréal. Le sport est plus qu’important pour eux – ça les tient à cœur, ils sont intenses et c’est tout à fait compréhensible. À titre de comparaison, je ne connais pas un fan du Canadien de Montréal qui s’est dit déçu de la tenue de l’équipe hier soir face aux Leafs de Toronto.

Publicité

Mais parfois, les agissements des partisans vont un peu trop loin. La critique est facile dans plusieurs cas, et Lindor semble être tanné d’avoir les fans des Mets sur son dos :

Ce n’est pas amusant. C’est un sentiment de solitude, surtout quand c’est votre public. Mais cela étant dit, ils veulent des résultats, et il n’y a pas une personne dans ce monde qui attend plus de résultats que moi.

Francisco Lindor

Néanmoins, Lindor sait qu’il se doit de mieux jouer. Il affiche une atroce ligne de frappe de .185/.290/.268 en 44 matchs avec les rencontres d’aujourd’hui et n’a claqué que quatre circuits.

Publicité

On sait tous à quel point il peut être bon par ce qu’il a démontré avec les Indians dans les dernières années. Par contre, s’il veut qu’on arrête de le huer, il devra retrouver vite retrouver ses repères.

Rappelons qu’il a signé un contrat de 10 ans d’une valeur de 341 millions de dollars.

Image par défaut
Marc-Olivier Cook
Encore aux études, Marc-Olivier est un jeune homme qui est passionné par le sport depuis qu'il est tout jeune. Étudiant au collège La Cité à Ottawa, il se décrit comme étant un bon p'tit gars prêt à tout pour réussir.
Publications: 584