Balle rapide au visage : Kevin Pillar joue au guerrier

Lundi soir, Kevin Pillar en a inquiété plusieurs. Affrontant Jacob Webb des Braves dans un moment clé de la rencontre, il avait l’opportunité d’étendre l’avance des Mets. Ils menaient 1 à 0 en début de septième, les buts étaient remplis et il y avait deux retraits.

Puis Webb, sans le vouloir, lui a propulsé une balle rapide de 94 milles à l’heure directement au visage.

Publicité

ATTENTION : IMAGES GRAPHIQUES

Il aurait été logique que Pillar prenne une journée de congé, après avoir subi une telle douleur. Mais se reposer ne semble pas faire partie du vocabulaire ou de l’ADN du joueur de champ centre. Endurer la douleur, se montrer fort et vaillant, ça lui ressemble plus.

Car moins de 24 heures après avoir été atteint sévèrement, le voltigeur de 32 ans assistait au prochain match des Mets dans l’enclos, en compagnie de ses coéquipiers. Il n’a pas joué pour des raisons plus qu’évidentes, mais est tout de même allé présenter la carte d’alignement aux arbitres.

Publicité

Un geste symbolique qui en aura certainement inspiré quelques-uns.

https://twitter.com/SNYtv/status/1394794814563045378

Pillar sait que Jacob Webb ne voulait pas l’atteindre au visage de cette manière – et surtout pas intentionellement. Il l’a dit en conférence de presse, après que les siens l’aient remporté 4-3.

« On s’est parlé, hier soir et aujourd’hui. Je suis presque plus inquiet pour lui que pour moi, parce que j’ai vu sa réaction et je sais à quel point ça peut être difficile d’être responsable de la blessure de quelqu’un. […] Il doit continuer à croire en lui et à être confiant. »

– Kevin Pillar, à propos du lanceur Jacob Webb

Kevin Pillar devra subir une reconstruction du nez, prochainement. On ignore pour combien de temps il devra s’absenter.

Image par défaut
William Thériault
William est un véritable passionné d'actualité et d'information. Rêveur se démenant au quotidien, il a le journalisme pour vocation. Le sport, c'est son amour de jeunesse.
Publications: 490