Sam Dyson suspendu un an pour une histoire horrifiante

Sam Dyson est un nom parmi tant d’autres ayant endossé un uniforme des Majeures en termes de performance. Le releveur a connu de bonnes saisons avec les Rangers du Texas, mais sur le terrain, on se souvient surtout de lui comme étant celui qui a accordé le fameux circuit de Jose Bautista, nous donnant droit à son célèbre bat flip.

Toutefois, je ne suis pas ici pour vous parler de ses performances sur le terrain, car elles sont bien futiles comparativement à l’histoire d’horreur qui l’entoure actuellement.

Publicité

Je vous ramène en novembre 2019. La conjointe de Dyson à l’époque utilise le compte Instagram qu’elle a créé pour son chat dans le but de dénoncer les agissements de son partenaire, affirmant qu’il est violent autant envers elle qu’envers le chat. Elle ajoute même qu’ils ont dû se réfugier dans un endroit sûr.

La MLB a donc pris ces allégations au sérieux, et elle a décidé de mener son enquête. Et après plus d’un an, elle en est finalement arrivée à la conclusion qu’il fallait suspendre Sam Dyson pour un an.

La raison Les raisons? Violence domestique, agression sexuelle et maltraitance envers un enfant (ou des enfants, l’histoire ne le dit pas).

On parle d’ici d’accusations très graves, et si je comprends bien le dossier, on pourrait peut-être même voir ce dernier être transporté devant les tribunaux. Ce n’est pas une simple utilisation de produits pour améliorer ses performances dont il est question ici. On parle d’agressions physiques et sexuelles.

Publicité

Ken Rosenthal et Katie Strang, de The Athletic, ont réalisé un texte qui traite des incidents en profondeur. Je vous le laisse ici, mais si vous souhaitez le lire, il est important de prendre en considération que des images potentiellement troublantes s’y trouvent.

Dyson a évidemment accepté sa suspension et se rapportera à un institut psychologique pour subir une évaluation et des traitements conséquents.

Reste qu’on peut se demander si une suspension d’un an est une punition assez sévère pour des accusations qui, je me répète, sont très sérieuses.

Espérons que les traitements qu’il subira lui permettront de devenir une meilleure personne. Des histoires de ce genre, ça doit cesser, et la sensibilisation est un bon moyen d’y parvenir.

Image par défaut
Félix Forget
Publications: 179