Qui remplacera Kirby Yates chez les Jays en 2021?

Il y a un peu moins de deux heures, Ross Atkins annonçait une terrible nouvelle aux partisans des Blue Jays de Toronto : la saison de Kirby Yates est probablement terminée, et ce, avant même qu’elle ait pris son envol. La raison? Les dommages présents dans son coude sont plus graves que prévu, et une opération de type Tommy John semble être inévitable.

Évidemment, ça place Charlie Montoyo dans une drôle de posture. Après tout, quand on lui a offert un contrat pour venir jouer avec les Jays, c’était dans l’optique de le placer dans la chaise du closer. Son arrivée devait mettre fin à la chaise musicale vécue l’an dernier.

Bref, maintenant qu’il ne faut plus considérer Yates dans l’élaboration des plans pour la saison (s’il évite l’opération, tant mieux, mais ça semble si peu probable qu’il vaut mieux assumer qu’il ne sera pas disponible), il va falloir que quelqu’un prenne le rôle. Rapidement, quatre options semblent être sur la table.

Publicité

Jordan Romano

Parmi les belles surprises à Toronto en 2020, impossible de passer par dessus le travail du releveur Jordan Romano. En près de 15 manches de travail, il n’a alloué que huit coups sûrs et deux points mérités, ajoutant 21 retraits au bâton.

Évidemment, suite à une superbe performance l’an dernier (ainsi que de l’excellent travail au camp printanier actuel), Romano mérite assurément une certaine considération.

La question, c’est de savoir s’il est prêt à assumer ce rôle.

Après tout, Romano n’a que 30 manches d’expérience dans les Majeures, dont la moitié a été lancée en 2019, une saison durant laquelle il a connu sa part de difficultés.

Il est excellent, je ne nie pas ce fait. Or, donner de telles responsabilités à un releveur qui n’a que deux sauvetages en carrière, c’est un gros risque. Il représente peut-être l’option la plus logique à première vue, mais elle n’est pas forcément sans risques.

Rafael Dolis

Après plusieurs années loin des Majeures, Dolis a effectué son grand retour avec les Jays en 2020. Il a été tout simplement fumant, n’allouant que quatre points mérités en 24 manches.

Avec ses cinq sauvetages l’an dernier, seul Anthony Bass (sept) était devant lui dans l’organisation torontoise. Dolis a mis la main sur ce rôle en fin de saison et a aidé les jeunes Jays à se qualifier pour les séries éliminatoires.

Un peu comme Romano, il n’a que très peu d’expérience derrière la cravate pour fermer les livres, alors qu’il n’a que neuf sauvetages en carrière. Il était toutefois sur une belle lancée pour clore la dernière campagne, ce qui fait en sorte qu’il mérite lui aussi d’être dans la course en 2021.

La « chaise musicale »

Probablement qu’on aurait voulu l’éviter dans le camp des Jays, mais peut-être que cela représente l’option la plus logique.

On comprend un peu la situation actuelle de l’enclos torontois. Il a beau être composé d’un certain nombre de bons releveurs, difficile d’affirmer que l’un d’entre eux se distingue réellement du lot.

Publicité

Hier soir, c’était l’option qui était avancée par Charlie Montoyo. Le problème, c’est que la situation est bien différente au moment d’écrire ces lignes qu’elle ne l’était à ce moment. Yates ratera toute la saison 2021, donc on ne cherche plus seulement une solution pour quelques semaines, mais pour 162 matchs (et les séries, idéalement).

Est-ce qu’on voudra alterner celui qui aura la responsabilité de fermer les livres en fonction des performances récentes des releveurs? C’est une possibilité. Ça se voit ailleurs dans les Majeures et l’idée se défend.

Mais encore là, est-ce qu’on veut revivre cette situation à Toronto? Après tout, si Ross Atkins a senti le besoin d’amener Yates pour être le spécialiste des fins de matchs, c’est probablement que l’expérience n’a pas été concluante en 2020 à son sens.

Une solution à court terme, peut-être. Mais à long terme, c’est loin d’être idéal.

Un lanceur qui viendrait de l’externe

Maintenant, on peut s’amuser un peu!

Tandis qu’il annonçait la perte probable de son releveur étoile pour l’entièreté de 2021, Ross Atkins a été bien clair : sa blessure, jumelée à celle de Robbie Ray, pourrait le forcer à transiger pour pallier à ces pertes.

Évidemment, difficile de cerner précisément quel joueur Atkins pourrait avoir dans sa mire. Voudrait-il tenter un coup de circuit avec une transaction pour un releveur de premier plan comme Josh Hader ou se limiter à des acquisitions à prix moindre?

Votre prédiction vaut la mienne.

Ce qu’on sait, c’est qu’Atkins explorera le marché. Est-ce que ça mènera à du concret? Nul ne le sait, mais c’est assurément dans le spectre des possibles.

Bref, à un peu plus d’une semaine du lancement de la saison de son équipe, Charlie Montoyo a une situation malencontreuse à gérer.

Quelle en sera la conclusion? La réponse dans les prochains jours.

Image par défaut
Félix Forget
Publications: 178