Portrait 2021 : Rays de Tampa Bay

Le 1er avril prochain, la MLB lancera les activités de sa saison 2021. Rob Manfred a pris le pari de voir ses équipes disputer 162 matchs en temps de pandémie.

Voici donc à quoi s’attendre de la part des différentes équipes du baseball majeur.

Au menu aujourd’hui : les Rays de Tampa Bay.

Publicité

Lors de la saison 2020, les Rays (40-20) ont connu une saison à la hauteur des attentes. Il serait même possible d’indiquer qu’ils ont surpassé les attentes, eux qui devaient, selon plusieurs experts, terminer en deuxième place derrière les Yankees dans la division Est de l’Américaine.

En séries éliminatoires, après avoir disposé des Blue Jays en deux rencontres, ils ont affronté leurs rivaux des Yankees dans une série qui aura été épique. Qui ne se souvient pas du circuit de Mike Brosseau lors du match #5 contre Aroldis Chapman en série de division?

Que dire de la série de championnat âprement disputée contre les Astros de Houston qui s’est soldée par une victoire en sept parties?

Les amateurs de baseball se souviendront aussi longtemps de la Série mondiale 2020 contre les Dodgers de Los Angeles, qui aura été jouée en temps de pandémie. Le match #4 aura donné des sensations fortes à n’importe quel passionné de sports.

La décision du gérant Kevin Cash de retirer Blake Snell de la rencontre #6 a finalement été une décision coûteuse…

Ajouts et départs

Les Rays ont dû composer avec le départ de Blake Snell vers San Diego. En retour, Tampa Bay a obtenu les services des lanceurs Luis Patino et Cole Wilcox, ainsi que des receveurs Francisco Mejia et Blake Hunt.

Une décision qui avait fait énormément réagir… tout comme son retrait hâtif.

Quelques semaines auparavant, les Rays avaient transigé deux joueurs de premier coussin, dont Nate Lowe, pour trois espoirs des Rangers du Texas. Ils ont également laissé aller le gaucher José Alverado dans une transaction à trois formations avec les Phillies de Philadelphie et les Dodgers de Los Angeles.

Publicité

La troupe floridienne n’est pas allée chercher beaucoup de joueurs durant l’entre-saison, sur le marché des agents libres. Ils pourront tout de même compter sur le retour du lanceur Chris Archer, qui a signé une entente d’une saison et 6,5 M$ avec l’équipe où tout a commencé pour lui.

Ils ont aussi signé les partants Rich Hill et Michael Wacha ainsi que les releveurs Collin McHugh et Chaz Roe.

Forces et faiblesses

Les Rays pourront compter sur une attaque équilibrée pour débuter la saison 2021. Ce sont surtout sur les buttes que les Rays auront des points d’interrogation à éclaircir.

Certes, ils devraient amorcer l’année avec Ryan Yarbrough, Tyler Glasnow, Michael Wacha et Chris Archer, mais ils pourraient avoir besoin d’aide plus tôt que tard. Ils devront aussi se débrouiller sans le gaucher Colin Poche pour débuter la campagne 2021. Ce dernier est absent en raison d’une opération Tommy John, tout comme son coéquipier Jalen Beeks.

Ils ont quand même réglé le dossier des receveurs en signant à nouveau Mike Zunino et en acquérant Francisco Mejia dans la transaction Blake Snell.

Qu’adviendra-t-il de la situation Randy Arozarena en 2021? La question est entière, mais avec la saison morte qu’il a connue, il devra connaître une bonne campagne.

À quoi s’attendre en 2021?

Finiront-ils en deuxième ou en troisième place de la division? La question reste aussi entière. Ils ont ce qu’il faut pour rivaliser, mais les matchs contre Toronto et New York (Yankees) seront cruciaux.

L’arrivée très probable de Wander Franco, meilleur espoir du baseball majeur, aidera la formation.

Ils pourraient toutefois connaître une bonne saison, même s’ils semblent affaiblis par rapport à la saison dernière. Sur une vraie saison, cela sera différent de 60 parties.

Image par défaut
Antoine Desrosiers
Publications: 267