Portrait 2021 : Giants de San Francisco

Le 1er avril prochain, la MLB lancera les activités de sa saison 2021. Rob Manfred a pris le pari de voir ses équipes disputer 162 matchs en temps de pandémie.

Voici donc à quoi s’attendre de la part des différentes équipes du baseball majeur.

Au menu aujourd’hui : les Giants de San Francisco.

Publicité

Une fiche de 29-31 ne suscite habituellement pas une grande joie. Mais dans le cas des Giants de San Francisco, on peut dire que la dernière campagne a été satisfaisante dans les circonstances.

En effet, malgré un lent départ avec une fiche de huit victoires et seize défaites, la formation californienne a raté une participation aux séries éliminatoires par un cheveu, perdant un bris d’égalité face aux Brewers de Milwaukee en vertu de leur fiche intra-division.

Malgré cela, on a senti que l’équipe allait dans la bonne direction. Poursuivra-t-elle dans la même veine en 2021?

Ajouts et départs

Sans faire trop de bruit, les Giants ont mis la main sur l’un des meilleurs lanceurs sur le marché quand Kevin Gausman a accepté l’offre qualificative de l’équipe. Toujours dans la rotation partante, les arrivées d’Anthony DeSclafani, Alex Wood et Aaron Sanchez amèneront beaucoup de profondeur sur la butte, profondeur dont personne ne peut se passer.

Dans l’enclos de relève, John Brebbia et Jake McGee sont tous les deux des acquisitions intéressantes, même si Brebbia se remet de son opération de type Tommy John et ne sera pas disponible avant le mois de juin. San Francisco a également ajouté Shun Yamaguchi pour une bouchée de pain.

Pour ce qui est des joueurs de position maintenant, l’ajout de Tommy La Stella donnera une option de plus au gérant Gabe Kapler comme frappeur gaucher.

Publicité

Drew Smyly et Tony Watson ont quant à eux quitté.

Forces et faiblesses

La patience des frappeurs des Giants sera la force de l’équipe, tout comme l’an dernier, où ils ont terminé au deuxième rang des majeures avec un OPS de ,623 avec un compte de deux prises. Ils ont mené la MLB avec une moyenne de ,201 toujours avec deux prises.

En 2020, Mike Yastrzemski s’est établi comme un pilier de cette formation. Il transposera certainement ses performances en 2021. De son côté, Donovan Solano a flirté avec une moyenne au bâton de .400 au courant de la saison. L’offensive est donc entre de bonnes mains.

Là où le bât blesse, c’est en relève avec le ronflant fWAR de -0.4 de l’enclos la saison dernière. Si les Giants espèrent passer au prochain niveau, ils devront adresser cette lacune plus tôt que tard. Un ajout au champ extérieur ne ferait pas de tort non plus.

À quoi s’attendre en 2021?

Les Giants n’ont certainement pas les éléments pour rivaliser avec les Dodgers de Los Angeles et les Padres de San Diego. Mais il ne faut pas réveiller le Géant qui dort non plus, car San Francisco pourrait jouer les trouble-fêtes à plus d’une reprise au courant de la saison.

Cependant, le troisième rang de la division Ouest de la Ligue nationale est plus qu’accessible, même que les Giants ne devraient pas être trop loin du dernier rang donnant accès aux séries éliminatoires.

Restera à voir comment l’état-major gérera la situation des joueurs qui deviendront libres comme l’air au terme de la saison 2021, soit Brandon Belt, Brandon Crawford, Johnny Cueto et Buster Posey.

Image par défaut
Sébastien Berrouard
Passionné de Baseball depuis ses neuf ans, soit depuis plus de 20 ans, il aime tout ce qui se rattache au plus grand passe-temps des américains. C'est donc avec grand plaisir qu'il analyse les faits et gestes des acteurs de la MLB.
Publications: 495