Zack Greinke lancera le match d’ouverture (et il s’en fout)

Au cours de sa carrière, Zack Greinke a lancé dans quatre matchs d’ouverture. Ceci dit, il n’a jamais gagné au premier match de la saison et il a maintenu une moyenne de points mérités de 8,20. Il a une fiche de 0-1.

Malgré tout, le gérant de l’équipe Dusty Baker fait amplement confiance en son vétéran.

Publicité

Et comment se sent Zack Greinke face à cette décision? Il s’en fout complètement.

https://twitter.com/spokaneindians/status/1374016973181394949

Je ne m’en suis jamais soucié. Je ne m’en soucie toujours pas. Je suppose que cela vous donne une meilleure chance d’obtenir plus de départs pendant la saison. C’est le principal point positif. Vous avez plus de chances de faire 32, 33, 34, 35 départs.

Zack Greinke

Pour lui, il n’y a pas vraiment de positif. Si certains lanceurs adorent être le premier lanceur à frôler le monticule de la saison, Greinke, lui, il est indifférent.

Mais sommes-nous vraiment surpris par cette réaction? On le sait à quel point il est quelqu’un de spécial (dans le bon sens du terme).

Publicité

À son dernier match préparatoire, le lanceur de 37 ans n’a pas impressionné. En quatre manches et un tiers de travail, il a accordé cinq coups sûrs et deux points (un mérité). Il a mentionné qu’il tentait d’améliorer sa balle glissante, lancer que Greinke ne commande pas très bien.

La balle glissante n’a pas été très bon ces deux dernières années, surtout l’année dernière. Ça fait du bien, mais les résultats ne sont pas bons. La balle bouge bien en ce moment, mais je ne peux pas la contrôler. Si je pouvais la contrôler, ce serait génial. J’ai lancé beaucoup trop de balles qui n’étaient même pas proches de l’endroit où je voulais les lancer. Ce n’est pas un bon lancer si je n’arrive pas à le contrôler.

Zack Greinke

En 2019, les frappeurs adverses ont frappé pour .308 contre sa balle glissante et l’année dernière, pour .298. C’est une statistique atroce et Greinke veut améliorer son répertoire.

Il veut également être en mesure de la lancer plus fréquemment pour mélanger l’adversaire, car en 2019, il n’a lancé que sa glissante que 16 % du temps. Et hier, il a pris un pas à l’avant ; il a lancé dix balles glissantes, mais de ces 10 lancers, sept ont cependant généré un contact.

Même à 37 ans, il a encore place à l’amélioration. Heureusement pour lui, il a encore quelques jours pour s’entraîner en vue du match d’ouverture contre les A’s d’Oakland.

Image par défaut
Raphael Simard
Publications: 240