Bo Bichette et Marcus Semien sont inséparables depuis le début du camp

En 2021, les yeux des partisans vont principalement se tourner vers la nouvelle acquisition dans le champ extérieur George Springer. Et les fans ont raison d’avoir hâte de voir Springer à l’œuvre ; il s’agit d’une des plus grandes acquisitions de la franchise au cours des dernières années.

Cependant, il ne faut pas oublier Marcus Semien. Les Jays l’ont signé pour la saison 2021.

Publicité

Si certains croyaient que cette signature allait nuire au développement de Bo Bichette, vous avez tort. Les deux joueurs d’arrêt-court s’entendent très bien depuis le début du camp.

Même si Marcus Semien a plus d’expérience que Bichette au poste d’arrêt-court, c’est lui qui jouera principalement au deuxième but cette saison. Quant à lui, Cavan Biggio évoluera au troisième coussin ou même dans le champ si Guerrero Jr. continue d’être spectaculaire à sa positon naturelle.

Nous avons deux arrêt-courts au milieu de l’avant-champ.

Marcus Semien

Si cette affirmation de la part de l’ancien des A’s peut sembler problématique, c’est loin de l’être. Il est très à l’aise de jouer à cette position et est conscient que Bichette mérite sa place à cette position tant convoitée.

On le sait que Semien est un bon joueur d’arrêt-court, mais il est d’accord pour jouer au deuxième but.

Charlie Montoyo

La chimie est donc belle et bien présente et c’est une bonne chose pour les Jays, car les deux patrouilleront le milieu de l’avant-champ pour une bonne partie de la saison.

Publicité

Leur chimie me fait penser à celle à New York, ne trouvez-vous pas?

Pour revenir aux Jays, Semien a avoué qu’il aimait travailler aux côtés du jeune joueur étoile de Toronto et que même s’il joue dans la MLB depuis quelques années déjà, il n’a pas terminé d’apprendre.

Lors des journées d’entraînements, les deux s’exercent à l’arrêt-court et lors des rencontres, Semien et Bichette évoluent au milieu de l’avant-champ, donc selon Semien, c’est une belle combinaison.

Bref, même si les attentes et l’excitement envers Semien sont moins élevés qu’envers Springer, il ne faut pas l’oublier, car le joueur de 30 ans sera définitivement un rouage important à l’équipe. Une prolongation de contrat pourrait même être dans les plans de Ross Atkins à l’heure où j’écris ces lignes.

Image par défaut
Raphael Simard
Publications: 240