Selon Gerrit Cole, l’avenir du baseball passe par une plus grande compétitivité

À l’aube de l’échéance de la convention collective liant les joueurs aux équipes du baseball majeur, Gerrit Cole se prononce sur les suites à donner à cette importante entente à renégocier afin d’éviter le cafouillage vécu en 1994.

Nouvellement élu au sous-comité exécutif de l’Association des joueurs, Cole a mentionné souhaiter que le degré de compétition augmente entre les équipes afin de maximiser les efforts de toutes les parties prenantes impliquées dans son sport.

Publicité

Pour moi, cela revient simplement à la compétitivité. Nous avons beaucoup de bons vétérans qui offrent un excellent spectacle, un style de baseball de grande qualité, qui sont continuellement mis à l’écart parce que l’attrait pour les jeunes joueurs est trop élevé, affirme le vétéran artilleur des Yankees.

Cole ne vise personne en particulier, mais mentionne que le stratagème est souvent le même quand les équipes offrent des ententes moins attrayantes à des vétérans afin de conserver leurs services au moment de l’arbitrage, ce qui fait que plusieurs d’entre eux se retrouvent sans boulot.

Les membres de ce sous-comité sont influents et croient encore qu’il est possible de rendre le baseball plus intéressant et attirant pour les partisans qui se font encore tirer l’oreille en raison de l’historique pas très reluisant des relations de travail.

Le coéquipier de Cole, Zack Britton, en fait aussi partie.

Nous pourrions rester assis ici pendant des heures et en parler, mais je pense que le plus important pour les joueurs est de créer plus de compétition. Nous voulons voir plus d’occasions de créer de bonnes équipes et ne pas nous soucier des choix au repêchage, mentionne Britton.

Francisco Lindor (Mets), Marcus Semien (Blue Jays), Jason Castro (Astros), Andrew Miller (Cardinals), Max Scherzer (Nationals) et James Paxton (Mariners) complètent ce sous-comité.

Publicité

Tous sont d’accord pour dire que les équipes de milieu de classement puissent un jour aspirer aux grands honneurs en se donnant les moyens pour y arriver et que les formations déjà bien nanties ne soient pas pénalisées dans leur désir de poursuivre dans la même direction.

Britton et Cole veulent s’inspirer de la relation qu’ils ont avec le directeur général chez les Yankees, Brian Cashman, afin d’améliorer les communications entre les joueurs et leurs patrons.

Selon eux, la communication est primordiale afin de bâtir sur des bases solides et ainsi assurer la pérennité d’un sport qui est à la merci d’un éventuel conflit de travail.

Personne ne veut revivre la saison cauchemardesque de 1994.

Image par défaut
Pascal Harvey
Passionné par le sport en général et formé en journalisme, j'affectionne particulièrement le baseball. L'éloge de la lenteur est au cœur de ma relation avec le passe-temps préféré de nos voisins du sud.
Publications: 268