Michael Brantley a adoré côtoyer George Springer

Il y a un mois, un très beau cadeau a été offert aux partisans des Blue Jays. Ce cadeau, aussi bénéfique a-t-il le potentiel de devenir pour l’organisation canadienne, aurait toutefois pu venir avec un boni. Aujourd’hui, ce boni en question retourne le couteau dans la plaie de ceux dont la blessure n’est pas encore guérie.

Publicité

Lorsque George Springer en est officiellement arrivé à un accord avec les Jays, il a fait comprendre qu’il tenterait de convaincre son coéquipier Michael Brantley de lui emboîter le pas. Le temps d’une heure ou deux, le 21 janvier dernier, on y a cru. Plusieurs avaient annoncé sa signature, juste avant de revenir sur leurs propos, cette journée-là.

La belle relation entre les deux joueurs était au centre de la croyance populaire voulant qu’ils poursuivent tous les deux leur route dans l’uniforme des Jays. Ayant côtoyé Springer en 2019 et en 2020 à Houston, Brantley a d’ailleurs développé à ce sujet sur les ondes du MLB Network Radio.

Publicité

« Nous avons construit une superbe relation pendant ces deux années. C’était un honneur d’être son coéquipier. Il m’a gardé jeune, c’est un gars avec beaucoup d’énergie. C’était plaisant chaque jour avec lui. »

– Michael Brantley, sur George Springer

Il faut croire que malgré son apparence qui ne relève que du positif, cette relation n’aura pas convaincu Michael Brantley de quitter le Texas pour l’Ontario.

Image par défaut
William Thériault
Combinant jeunesse, fougue et ambition, il a fait son entrée dans le paysage médiatique en 2016. Étudiant en journalisme au Cégep de Jonquière, il fait partie de Passion MLB, mais aussi d'AlleyOop360 et de la radio CKAJ 92.5 FM.
Publications: 388