Les Blue Jays doivent s’entendre avec Taijuan Walker

Les Blue Jays de Toronto ont connu toute une entre-saison. George Springer, Marcus Semien, Steven Matz sont arrivés en ville, mais le problème de lanceurs n’a toujours pas été réglé (et c’est ce qui coule les Jays).

Sur le marché des joueurs autonomes, beaucoup de lanceurs sont encore disponibles. On peut penser à Jake Odorizzi, Rick Porcello ou même Cole Hamels, mais le nom qui me saute aux yeux est clairement celui de Taijuan Walker.

Publicité

Acquis dans une transaction en 2020 par les Jays, il est évident que l’équipe doit se tourner vers lui. Il connaît l’entourage des Blue Jays et a affirmé il y a quelques mois qu‘il adore l’organisation. En plus, il a très bien fait l’an dernier.

Comme je l’ai mentionné plus tôt, l’attaque des Jays est, sur papier, une des meilleures de la MLB. Ça, il n’y a aucun doute. Maintenant, Ross Atkins doit se concentrer sur son personnel des lanceurs. L’équipe a encore de l’argent de disponible et signer Walker ou Odorizzi est encore possible.

Présentement, la rotation ressemble à ça : Hyun-Jin Ryu, Nate Pearson, Steven Matz, Robbie Ray et Tanner Roark. Ce n’est clairement pas ces lanceurs (sauf peut-être Ryu et Pearson) qui vont contenir les dangereux frappeurs adverses.

Publicité

Selon moi, l’enclos des releveurs a encore besoin d’un coup de main, mais je crois que Toronto doit plus se concentrer sur sa rotation présentement. L’ajout de Kirby Yates est inestimable, surtout avec le départ de Ken Giles pour Seattle. Mais comme il était blessé en 2020, est-ce vraiment une perte?

Ce qui est intéressant avec Walker et Odorizzi, c’est que les deux vétérans veulent des contrats à long terme et non pas des contrats d’une saison comme James Paxton et Robbie Ray. En raison de la durée de contrat, peut-être qu’un des deux voudrait même recevoir un salaire annuel moins élevé que Ray ou Paxton.

En six départs à Toronto, Taijuan Walker a maintenu une excellente moyenne de points mérités de 1,57 et a mérité deux victoires. Son retour à Toronto est loin d’être confirmé, mais une signature dans la Ville-Reine pourra venir stabiliser la rotation et mettre fin à la (très) productive entre-saison des Jays.

Image par défaut
Raphael Simard
Publications: 131