Eduardo Rodriguez voit Boston au cœur de la course en 2021

En 2019, le gaucher des Red Sox, Eduardo Rodriguez, a terminé au sixième rang du scrutin pour l’obtention du trophée Cy Young dans l’Américaine.

Fort d’une saison de 19 victoires en poche, l’athlète de 27 ans a vu sa campagne 2020 se transformer en véritable cauchemar (il n’a pas lancé une seule manche) et c’est pour cette raison qu’il s’est présenté au camp d’entraînement 2021 le couteau entre les dents.

Publicité

Selon lui, il ne faut pas prendre son équipe à la légère, car il croit au potentiel du groupe de joueurs en place.

Quand il est en bonne santé, il est l’un des meilleurs gauchers dans les Majeures. Son talent est à ce niveau et j’ai hâte de travailler à nouveau avec lui cette saison, a commenté son gérant, Alex Cora.

Rodriguez peut donc compter sur son gérant pour le laisser mener la rotation des Sox en l’absence de Chris Sale.

Mon objectif est de sortir tous les cinq jours quel que soit le jour, que ce soit le premier, le deuxième, le troisième, le quatrième ou le cinquième match », a déclaré Rodriguez.

La saison 2021 sera marquante pour le gaucher, car il sera admissible à l’autonomie à la conclusion de cette dernière.

Il sait très bien que ses performances pourraient lui rapporter une bonne entente avec les Red Sox ou ailleurs. Cette saison, il empochera une somme de 8,3 millions de dollars.

Publicité

Pour le moment, il se concentre à conserver la forme et regarder vers l’avant.

Je remercie Dieu d’avoir l’opportunité de lancer à nouveau, souligne le numéro 57.

Eduardo Rodriguez sera l’âme de la rotation des Red Sox en 2021. Cette rotation sera complétée par Nathan Eovaldi, Garrett Richards, Martín Pérez, Nick Pivetta et possiblement par le jeune Tanner Houck.

Les attentes ne sont pas très élevées à propos des chances de voir Boston bien performer au cours de la prochaine saison.

S’il n’en tient qu’à Rodriguez, son équipe causera des surprises au sein d’une division très compétitive.

Image par défaut
Pascal Harvey
Passionné par le sport en général et formé en journalisme, j'affectionne particulièrement le baseball. L'éloge de la lenteur est au cœur de ma relation avec le passe-temps préféré de nos voisins du sud.
Publications: 271