Steve Cohen a supprimé son compte Twitter

Le dossier de l’achat des Mets de New York a fait jaser pendant longtemps, très longtemps. Je croyais sincèrement qu’Alex Rodriguez et sa femme, Jennifer Lopez, allaient finir en tête de lice pour acquérir le club new-yorkais, mais c’est finalement Steve Cohen qui a eu le dernier mot.

Ce dernier, depuis le 30 octobre dernier, est donc officiellement propriétaire des Mets. Et il n’a pas tardé avant de faire parler de lui, alors qu’il avait déclaré qu’il allait converser avec les partisans qui voulaient lui parler de baseball sur la plateforme Twitter.

Publicité

Cette stratégie a été populaire pendant quelques semaines et elle marchait à merveille. Mais cette semaine, ça s’est gâté. Je vous explique.

Premièrement, Cohen s’est publiquement empêtré dans la saga boursière GameStop. Il a fait des commentaires qui n’ont pas plus à certains. Ensuite, il s’est disputé avec le fondateur de Barstool Sports, Dave Portnoy.

Résultat? Les partisans n’ont pas aimé et ont commencé à lui envoyer des messages qui n’avaient clairement pas rapport avec le baseball. Par conséquent, Cohen a décidé de passer à l’action en fermant son compte Twitter.

Publicité

Après l’annonce, l’ancien président des Expos, David P. Samson, a décidé d’y jeter son grain de sel. Je le cite : « Les menaces sont innaceptables. Mais si la désinformation sur Internet est un problème pour un propriétaire d’équipe, alors il est dans la mauvaise business. »

Il a entièrement raison. Surtout au point que la technologie/réseaux sociaux en est dans le monde d’aujourd’hui.

Il sera intéressant de voir si Cohen décidera de réactiver son compte Twitter dans les prochaines semaines. Peut-être qu’il attendra que la poussière ne retombe avant de revenir sur la populaire plateforme. Peut-être qu’il ne fera plus jamais de tweet de sa vie, aussi.

À suivre.

Image par défaut
Marc-Olivier Cook
Encore aux études, Marc-Olivier est un jeune homme qui est passionné par le sport depuis qu'il est tout jeune. Étudiant au collège La Cité à Ottawa, il se décrit comme étant un bon p'tit gars prêt à tout pour réussir.
Publications: 455